Essai

Hyundai i20 1.0 T-GDI Test 1.0

782Views

Hyundai i20 1.0 T-GDI Test 1.0

Hyundai i20 1.0 T-GDI Test 1.0 2

La petite voiture coréenne enfin avec Turbo

Hyundai équipe le i20 d’un moteur trois cylindres de 100 ch en version 120 ch. Nous avons essayé de savoir si cela apporte quelque chose.
Les moteurs trois cylindres chargés sont très à la mode chez de nombreux constructeurs, car ils promettent une consommation de carburant nettement inférieure avec de meilleures performances de conduite. Un tel triplet peut être interprété de manières très différentes. BMW, par exemple, a si doucement rincé le caractère typique et quelque peu concis de ses moteurs que le trois cylindres est difficilement reconnaissable en tant que tel et convient donc aussi aux classes supérieures. Mais d’un autre côté, le nouveau moteur d’un litre a choisi une toute autre voie, et ici le nouveau moteur d’un litre ne cache pas le fait qu’il n’y a “que” trois pistons.
Le moteur turbo dans sa gamme bien-être entre 2 000 et 3 000 tours est particulièrement agréable. Ici, la pression est correcte, qui s’accumule uniformément et presque sans décalage de turbo à partir de 1500 tours/minute. Sous la charge, il développe un son présent, grognant et grave. Cela ressemble à des émotions auxquelles on n’aurait pas pu s’attendre d’une Hyundai plutôt froide et bien dessinée.
Le moteur puissant ne se met jamais en avant avec un pied d’accélérateur léger, roule silencieusement et avec peu de vibrations et a généralement un jeu léger avec la voiture de test à 1 134 kilos. La différence par rapport à la version 100 CV est néanmoins minime. Ce n’est qu’au-delà de 4 500 tours que la variante la plus puissante pousse un peu plus loin. La consommation de carburant n’est cependant pas très convaincante : la consommation d’essai moyenne de 6,8 l/100 km, comme dans la version la plus faible (6,6 l/100 km), est nettement supérieure à la valeur standard – pas étonnant jusqu’à présent. Mais même à vitesse modérée sur l’autoroute, le triplet est trop fort, à 125 km/h par exemple autour de 6,3 l/100 km. Hyundai réduit le régime du moteur au moyen d’une boîte de vitesses à six rapports (100 ch : cinq rapports) à engrenages longs et précis, et à 130 km/h, le moteur tourne à peine 3 000 fois par minute. Mais si, en raison de 20 PS de plus et de la sixième vitesse, la surtaxe de 600 euros vaut la peine?
?