petite voiture

Ford Fiesta 1.4 à l’essai

69Views

Ford Fiesta 1.4 à l’essai

Ford Fiesta 1.4 à l'essai 2

Meilleure petite voiture de sa catégorie

auto moteur et sport
endurance, une chose compte avant tout : la solidité sans perforation. Et c’est là que la Ford Fiesta 1.4 acquiert le rôle de leader de sa catégorie. Aucune autre voiture de sa catégorie n’a jamais été aussi bonne.
Alors qu’un brasseur de boissons gazeuses du Land de Salzbourg avait promis de prêter ses ailes de douche contenant de la taurine, l’artiste d’action HA Schult a mis la même chose en action peu après. A une fiesta. Depuis lors, il a été mis en valeur sur le toit du Stadtmuseum de Cologne, équipé d’ailes d’ange dorées.
Bien qu’il ait été une génération précédente de la Dauertest-Fiesta, qui a commencé son service dans la rédaction de
leblogautosmag
le 25 février 2011, il le fit avec une certaine exigence. Mais même si les ingénieurs de Ford n’ont certainement pas pu lui donner des ailes, le rôle d’un high-flyer presque sans panne sur les 100 000 kilomètres d’essai est un très beau succès.
Pour l’anticiper tout de suite : Même si elle n’a jamais donné lieu à une interruption indésirable et imprévue du voyage, la Ford 1.4 ne s’est pas complètement débrouillée sans une visite extraordinaire en atelier. Néanmoins, la Ford Fiesta 1.4 avec l’indice de défauts 2 est montée presque sans effort jusqu’à présent jusqu’à la première position dans le cercle de sa catégorie.
Pour être précis, le seul défaut majeur est dû au fait que les gens de Ford ont livré la Fiesta avec le meilleur équipement en titane et l’ont également encouragé avec des gimmicks supplémentaires – qui ont rendu la petite voiture étanche de classe 5.Il a ensuite été confortablement équipé d’un ensemble en cuir, d’un système audio Sony, d’un régulateur de vitesse, de lève-vitres électriques également à l’arrière, d’un chauffage pour le pare-brise et les sièges avant ainsi que d’un pilote de parking et d’une caméra arrière. Ce dernier a produit une image extrêmement utile de l’environnement arrière lors des manœuvres dans le rétroviseur intérieur, ce que les larges montants C refusent en grande partie à l’œil humain. Mais c’était peut-être un peu trop high-tech, car la vue vidéo s’est assombrie deux fois, de sorte que la caméra de recul du 1.4 a dû être remplacée dans chaque cas. Mais c’est déjà le pire. Hormis le remplacement nécessaire de deux ampoules, la Ford Fiesta a parcouru le reste de la distance en toute sérénité.
Toutefois, la fiabilité n’est pas le seul critère dans un test d’endurance. Un coup d’œil aux journaux de bord révèle toutes les faiblesses, aussi petites soient-elles. Mais il n’y a pas grand-chose à trouver. Par exemple, certains testeurs ont noté des critiques à l’égard de l’intérieur, qui, dans sa simplicité quelque peu grise, pourrait dégager plus de valeur. Bien sûr, ces jugements contiennent toujours une pincée de subjectivité. C’était également le cas pour les sièges de la Ford Fiesta : les plus petits en particulier les trouvaient durs et inconfortables sur les longs trajets, tandis que les plus grands testeurs ne se plaignaient guère du confort d’assise.
Cependant, cela ne diminue en rien la sensation étonnamment généreuse d’espace qu’offre la petite voiture. En fait, le concept de la Fiesta est beaucoup plus approprié que le simple transport de petites familles avec de petits membres de A à B sans aucun problème.
C’est aussi le verdict unanime sur le châssis. Le fait que les ingénieurs de Ford ont un don pour cela n’a pas été prouvé pour la première fois. Sur la Ford Fiesta également, ils sont parvenus à un bon compromis entre tendu et confortable, soutenu par un comportement d’autoguidage neutre et un réglage sûr de l’ESP. C’est tout simplement amusant pour les tout-petits de tourner en rond dans les courbes, ce à quoi la direction suffisamment directe et précise contribue également.
Le moteur à aspiration naturelle est plutôt un dur à cuire, a noté un collègue expérimenté et turbocompressé sur le banc d’essai et a demandé incrédulement : “C’est censé être 96 ch…”. Même si cela peut sembler dur, cela montre quand même une évaluation récurrente.
Fest tient debout : le quatre soupapes est tout sauf un paquet de tempérament. Le 1,4 litre s’est acquitté de sa tâche sans problème sur les longs trajets, mais sans susciter beaucoup d’enthousiasme, en particulier lorsque les recommandations de changement de vitesse sur l’écran central ont été suivies. Cela vaut également pour la boîte de vitesses manuelle de la Ford Fiesta, dans laquelle plusieurs testeurs ont raté une sixième vitesse – notamment en raison du bruit de fond qui gonflait à des vitesses plus élevées.
En outre, le regard final sur la consommation de la Ford Fiesta 1.4 est décevant : avec 7,5 litres par 100 km, on ne considère plus cela comme une consommation contemporaine des petites voitures. Les stratèges de Ford l’ont bien compris : ils se sont débarrassés du 1,4 litre et ont donné à la Fiesta de nouvelles ailes avec le moteur moderne et turbocompressé Ecoboost 1.0 à trois cylindres de 1,0 litre. A cet égard, le 1,4 litre est déjà une considération historique.
Autre histoire est maintenant la plainte au sujet d’un grincement lors de la conduite, qui a temporairement inquiété les conducteurs d’essai. Au cours d’une inspection régulière, l’arbre de direction a été lubrifié, ce qui a rétabli son état initial. La direction dans son ensemble est agréable avec une réponse directe et un facteur d’amusement élevé, qui, cependant, altère quelque peu la conduite en ligne droite. Parce que Marder a trouvé la Ford Fiesta 1.4 manifestement à la hauteur, ce qui n’est pourtant en aucun cas à blâmer. Avec une régularité étonnante et sans précédent, les petits rongeurs se sont frayé un chemin dans les câbles de matériaux isolants, d’allumage et de sondes lambda. Cinq fois au total, sur des scènes de crime complètement différentes, les bêtes ont attaqué la Ford Fiesta sans défense – un triste record dans l’histoire des tests d’endurance du
leblogautosmag
. Les biologistes l’expliquent par la chaleur réconfortante du compartiment moteur qui, une fois occupé, peut devenir le centre des attaques de rivalité des espèces mordantes.
Bien que ces dommages atypiques ne soient pas inclus dans l’équilibre normal des tests d’endurance, les dommages causés par les martres auraient coûté plus de 560 euros au propriétaire ! Les ingénieurs de Ford devraient peut-être envisager d’utiliser des mélanges de plastique moins savoureux après tout. Malgré ces difficultés, la Ford Fiesta a atteint la fin des essais d’endurance avec un résultat globalement très honorable. Et comme s’il voulait le reconnaître, à la fin des 100 000 kilomètres, son écran lui a rappelé de remplacer la pile de la clé pour le déclenchement à distance. Après presque trois ans, c’est tout sauf un signe de faiblesse.
Nous avons une Ford Fiesta 1.25 depuis mai 2009. Nous avons parcouru 39 000 km jusqu’ici et sommes très satisfaits de la voiture. L’espace disponible est suffisant pour nos conditions, le châssis net plaît par un bon confort. La voiture convient également pour les longues distances. La consommation moyenne de 6,6 L/100 km est satisfaisante, mais le moteur est un peu faible. Les seuls défauts jusqu’à présent ont été une ampoule de phare grillée, une fenêtre qui ne peut être ouverte que dans une largeur de fente et un affichage radio occasionnel qui échoue.
Robert Schulte, 49492 Westerkappeln
Nous conduisons une Ford Fiesta 2009 de 82 ch et avons actuellement 17.700 km à faire. Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits de lui. La consommation de carburant à 95 % de la circulation urbaine est de 6 à 6,5 L/100 km. La vue vers l’arrière est très mauvaise, il faut absolument commander un pilote de parking. Le tuyau du lave-glace est souvent coincé et plié lorsque le capot est fermé. Le hayon doit toujours être fermé fermement, sinon il y aura un message d’erreur sur l’ordinateur de bord.
Monika Riefer, 85540 Haar
My avec 82 ch de 2009 a parcouru 19.800 km en ce jour. Déjà après trois mois, de l’eau s’était accumulée dans le coffre à cause d’un feu arrière défectueux. Ceci a été fixé sur la garantie. Au premier service à la clientèle, j’ai critiqué une consommation de carburant trop élevée de 7,5 L/100 km, mais une mise à jour électronique n’a rien changé. Au deuxième service après-vente, l’unité de commande ABS défectueuse a dû être remplacée, la transmission était également défectueuse et a dû être réparée (3 jours). Après l’expiration de la garantie, j’avais à nouveau de l’eau dans le coffre, cette fois-ci à cause d’une fuite de soudure au niveau du toit.
Friedrich W. Herzog, 79331 Teningen
La Ford Fiesta 1.4 est entre-temps sortie de l’ombre d’être une petite voiture. Il a parcouru la distance du test d’endurance avec un équilibre presque parfait – Chapeau.
.