petite voiture

VW Fox 1.2 sous test

98Views

VW Fox 1.2 sous test

VW Fox 1.2 sous test 2

Renard d’épargne

La plus jeune Volkswagen de production brésilienne est conçue pour les épargnants. Le Fox ne coûte qu’environ 9.000 euros dans la version de base forte de 55 CV. Tu as vraiment une voiture à part entière pour ça ? Les réponses se trouvent dans notre test unique.
C’est une journée exceptionnellement chaude quand la voiture d’essai VW Fox fait son baptême de l’air à l’leblogautosmag. La forte transpiration indique clairement que les 8.950 euros nécessaires pour le modèle de base ne suffisent pas. De grandes surfaces vitrées et un intérieur en grande partie noir transforment l’intérieur en sauna. Tu avais l’habitude d’ouvrir les fenêtres là-bas. Mais avec des carrosseries modernes et aérodynamiques sophistiquées, dont la (cw 0.32), il en résulte une pulsation martelante du flux d’air, même à basse vitesse, qui est encore plus difficile à supporter que l’atmosphère du four.
système de climatisation. Ceci forme dans la liste des suppléments une masse difficilement digestible de 1.225 euros. La direction assistée (450 Euro) doit être commandée avec la voiture, ce qui n’est pas une erreur car c’est un des équipements dont les gens modernes n’aiment pas se passer. Il en va de même pour la radio (avec lecteur CD), qui augmente le prix d’achat de 450 euros supplémentaires. Si vous voulez être du bon côté, vous pouvez commander l’ESP (400 euros), qui n’est disponible qu’en combinaison avec une direction assistée. Peut-être même des airbags latéraux (255 euros). La voiture bon marché n’est plus tout à fait bon marché, mais ne nécessite aucune concession digne d’être mentionnée en termes de sécurité et de confort de conduite.
Rembobiner les vitres de haut en bas à la main ? Quel est le problème avec ça ? Verrouillez les portes et le coffre individuellement. Tu t’y habitueras vite aussi. Et mettre les rétroviseurs extérieurs en position par la force musculaire ne devrait submerger personne. Bien plus important : avec la Fox, vous n’achetez pas une solution automobile d’urgence, mais une véritable voiture à part entière. Une qui peut aussi transporter quatre personnes si nécessaire sans qu’elles ne souffrent de crises de claustrophobie. La banquette arrière, qui peut être déplacée dans le sens longitudinal, y contribue. Ce n’est pas standard, désolé, mais le supplément reste à 147 euros dans la gamme Peanuts, d’autant plus qu’il comprend également un dossier divisible et une fenêtre ouvrante à l’arrière.
Il y a suffisamment de place pour les jambes à l’arrière. Cependant, au prix du tronc.

.

Le sentiment d’espace généreux de la Fox résulte également du fait que vous avez ici affaire à une petite camionnette. Une bonne hauteur totale, une position assise haute et droite pour tous les occupants. Cela garantirait une excellente clarté s’il n’y avait pas les montants A de la fourgonnette, généralement très en avant et très volumineux au niveau de la partie inférieure. Ils limitent sensiblement le champ de vision, en particulier dans les virages.


Autre tout va bien. La carrosserie de la voiture fait une impression très rigide et solide, la finition dans les détails est digne d’une vraie Volkswagen. Le fait qu’en tant que passager Fox, vous soyez entouré d’un plastique dur très vilipendé ne change rien. L’habitacle n’en reste pas moins attrayant et accueillant, notamment grâce aux housses d’assise dans le design rayé de la chaise de plage.




Donc, une fois sur la route avec le Renard, il y a assez de raisons de penser au défi de Galilée qui dit : ” Et pourtant il bouge. Il se déplace même étonnamment bien, accélérant à vive allure et presque 150 km/h de vitesse. Le fait que vous deviez utiliser la capacité de braquage de la machine de manière plus constante qu’avec des moteurs plus puissants est dans la nature des choses.


Elle se reflète également dans la consommation d’essai : 7,1 litres. D’autre part, la bonne élasticité du moteur, grâce à sa conception à longue course, permet des changements de vitesse précoces et un roulement détendu dans le trafic.


Même les faibles vibrations, même négligeables, témoignent d’une grande douceur de fonctionnement, ce qui ne rend pas les longues distances fastidieuses. D’autant plus que la cinquième vitesse de la transmission, qui peut être changée avec un minimum d’effort, est précisément adaptée aux progrès de l’autoroute. À la vitesse maximale, le trois cylindres dépasse à peine sa vitesse nominale très basse (4750 tr/min), ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de rétrograder sur chaque pente et de profiter du niveau sonore à l’intérieur.


Le secret d’un fonctionnement sans à-coups : un arbre d’équilibrage qui fait face aux forces de masse libre qui sont particulièrement actives avec le nombre de cylindres en biais. L’image d’un confort de voyage très décent souligne également la suspension bien réglée. Il n’est pas conçu pour être si doux que des mouvements corporels forts se produisent, qui sont d’autant plus gênants que la position assise est haute. Mais elle avale volontiers les bosses, ce n’est que sur des routes extrêmement mauvaises qu’un choc puissant peut parfois se produire.



Les pneus optionnels 185/60 (640 Euro avec direction assistée) représentent un investissement recommandable. Même dans le segment de prix inférieur, il est donc un peu plus cher de conduire une Volkswagen.


Vous trouverez (voir vue d’ensemble) des voitures moins chères en vente. Mais pas mieux.
La Fox convainc par son espace généreux, ses bonnes caractéristiques de conduite et sa suspension équilibrée. Cependant, l’équipement est maigre et la consommation est élevée compte tenu de la performance.