compacte

BMW 125i et 125d dans le rapport de conduite

79Views

BMW 125i et 125d dans le rapport de conduite

BMW 125i et 125d dans le rapport de conduite 2

Modèle haut de gamme à essence ou diesel ?

BMW 125i et BMW 125d ont leur propre caractère malgré les mêmes performances. Le rapport de conduite des deux voitures compactes montre si ou quand la prime sur le moteur à essence en vaut encore la peine.

Même nombre, même objectif : la nouvelle BMW Série 1 offre également, comme la 125, la dynamique moteur qui distingue son châssis à propulsion arrière de la plupart de sa catégorie. Cependant, il reste le choix entre le moteur à essence et la BMW 125d diesel, qui sont maintenant tous deux des moteurs turbocompressés de deux litres développant 218 ch.
L’époque du gros moteur six cylindres à aspiration naturelle est donc également révolue, mais en plus du son et du fonctionnement en douceur, le nouveau moteur quatre cylindres turbo essence BMW est tout autour meilleur. Il a l’air léger et facile à tourner, a un bon couple (310 Nm) même à bas régime (1 350/min) et ne consomme que 6,6 L/100 km dans le cycle standard. Grâce au convertisseur de couple automatique supérieur à huit rapports, la valeur passe même à 6,4 litres et la classe de rendement de D à C s’améliore. Bien que le rapport de conduite montre alors une moyenne de 2,1 litres de plus en moyenne, la BMW 125i essence combine de manière convaincante le plaisir de conduire typique de la marque avec des économies.
Pourquoi alors dépenser 2.500 euros de plus pour le diesel ? Il pèse 100 kg de plus, tourne 2 000 tours/minute de moins, court à peine plus vite et est acoustiquement plus présent. Néanmoins, son plus de 140 Nm se remarque non seulement par une plus grande pression et moins de changements de vitesse, mais aussi par une vitesse et une consommation plus faibles (6,3 au lieu de 8,4 L/100 km). Par exemple, 100 kilomètres dans la BMW 125d (9,07 euros) coûtent actuellement près d’un tiers de moins que dans la BMW 125i (13,10 euros).
Financièrement, le diesel ne paie que 11 000 kilomètres par an, mais la BMW offre la meilleure traction dès le départ.
br