compacte

compromis

67Views

compromis

compromis 2

Golf 1.6 contre Golf 1.6 FSI

Après le pionnier Lupo, le Groupe Volkswagen propose désormais également l’injection directe d’essence dans la Golf. Une comparaison avec la Golf 1.6 normale clarifie ce que la nouvelle technologie apporte réellement.
Les Français le font, les Italiens le font trop récemment, et les Japonais le font depuis longtemps : pour transporter l’essence directement là où la combustion a lieu.
Pour un test aussi proche que possible de la réalité, nous avons commandé une Golf 1.6 classique (105 ch, 148 Nm à 4500 tr/min) avec injection à admission pour comparaison avec la Golf 1.6 FSI (110 ch, 155 Nm à 4000/min). La Golf 1.6 (17.750 euros), un peu moins chère, était équipée d’un système de climatisation automatique qui, bien entendu, restait éteinte pendant les essais comparatifs. La Golf FSI (18 325 euros) n’était pas climatisée du tout, mais de jolies jantes en alliage. Bien que le format des pneus soit le même que celui de la R15 195/65, la FSI a roulé sur Michelin Energy avec une résistance au roulement optimisée, tandis que la Golf 1.6 était sur Michelin Primacy.
La différence de poids mesurée était de 19 kg au détriment de la normale 1,6 litre. Selon l’usine, le moteur à injection directe n’est allégé que de 15 kg. Ses disques de frein avant sont encore plus grands et rendent impossible l’utilisation de roues de 14 pouces.
Si rien n’a pu être changé à ce sujet, nous avons pu compenser mathématiquement l’étonnante déviation des indicateurs de vitesse électroniques. L’indicateur de vitesse FSI a montré environ deux pour cent plus de distance que la Golf 1.6.
En pratique, le FSI n’a aucun avantage significatif
.