compacte

Daewoo Nubira 1.8 CDX sous test

53Views

Daewoo Nubira 1.8 CDX sous test

Daewoo Nubira 1.8 CDX sous test 2

Concurrence sur le segment du notchback

Le Daewoo Nubira 1.8 CDX est un design complet et agréable qui attire les acheteurs.
Après que les chiffres de ventes de Daewoo en Allemagne en 2002 étaient au sous-sol, les Coréens de l’empire GM connaissent actuellement une nouvelle forte croissance. Un des espoirs : la deuxième édition de la Nubira, concurrente potentielle de l’Opel Astra et de la Ford Focus à hayon. Les lecteurs de listes de surtaxes passionnés devraient cependant frissonner loin du modèle haut de gamme 1.8 CDX. Daewoo équipe déjà le modèle quatre portes, qui coûte 16 550 euros, de série avec climatisation automatique, lève-vitres électriques, chaîne hi-fi avec changeur CD et verrouillage central avec télécommande. Un capteur de pluie se charge de la commande d’essuyage du pare-brise, Pininfarina de l’essuyage des vieux modèles.
Il a donné au CDX un mélange à l’européenne de pièces contemporaines. Cela fonctionne également à l’intérieur, la Nubira n’irrite pas les novices avec un style qui exige de s’habituer ou de s’habituer à l’excès des niveaux de fonctionnement. A l’exception des leviers de volant surchargés et des boutons principaux trop petits, tout peut être compris intuitivement. Grâce à la surface noire grainée du tableau de bord et à la console centrale à l’aspect métallique, il combat également l’engouement pour le plastique dur gris de nombreux pays d’Extrême-Orient. Mais il y a une lacune dans le concept de sécurité : Bien que l’ABS et les quatre airbags soient de série, l’ESP ne fait pas partie du programme. Le Daewoo pourrait certainement tolérer l’assistance électronique. Lors de manœuvres saccadées, le frein pâteux, le châssis confortable et la direction assistée moins sensorielle forment parfois une alliance désagréable : La Nubira devient nerveuse, elle pousse même vers l’extérieur lorsqu’elle freine brusquement dans les virages avec l’arrière.
En mode Cruising, la compensation suit. Ici, la limousine roule en douceur et transforme les nids-de-poule en un grondement lointain. Son moteur de 1,8 litre fonctionne bien, mais cultivé, et n’élève sa voix que de façon métallique au-delà de 4500 tr/min.
Avec la Nubira, la Daewoo Nubira 1.8 CDX devrait continuer à monter, même si son rythme un peu lent est en retard sur les taux de croissance actuels.
>.