compacte

Fiat Bravo 1.4 T-Jet

89Views

Fiat Bravo 1.4 T-Jet

Fiat Bravo 1.4 T-Jet 2

cheapskate

Seul n’importe qui peut le faire rapidement. Le turbo puissant de 150 ch du Bravo se veut sportif et économique.
Now aussi Fiat. Après que les petits moteurs à essence turbocompressés aient déjà envoyé leurs ancêtres à la vieille ville de VW, sa niveleuse compacte avec deux moteurs turbocompressés, également de seulement 1,4 litre, se met en marche. La combinaison d’une cylindrée modeste et d’un turbocompresseur, connu sous le nom de downsizing chez les concepteurs de moteurs, promet beaucoup de puissance et une faible consommation de carburant.
La version 120 CV disponible à partir du mois d’octobre atteint déjà un couple serré de 206 Nm à un faible 1750/min. Avec 150 CV et 206 Nm, la version supérieure testée est encore meilleure dans le mandrin. La gamme Sport est également réservée à une fonction overboost qui permet d’augmenter le couple jusqu’à 230 Nm par simple pression sur un bouton.
Toutefois, déjà sans Overboost, le petit Wilde arrive après seulement une courte pause et accélère le Bravo en neuf secondes à la vitesse 100. 2000/min seulement, ce qui correspond à environ 80 km/h en sixième vitesse, le turbo semble toujours sans énergie. Heureusement, on entend peu parler du moteur à quatre soupapes à faibles vibrations en conduite normale. Si, par contre, elle est dévissée, elle est acoustiquement beaucoup plus courte. <À long terme, la suspension coincée et les petits sièges de série, qui ressemblent à ceux d'une voiture, sans charge latérale, sont beaucoup plus désagréables. De plus, le système de direction électro-hydraulique n'assure pratiquement aucun contact avec la surface de la route, obligeant ainsi le conducteur à corriger constamment sa direction. D'autre part, l'intérieur flatte les yeux et le bout des doigts avec ses matériaux comparativement de haute qualité et sa finition soignée.
En raison de l’équipement soigné du modèle quatre portes avec climatisation et radio CD, le prix de revient de 19.900 euros est correct. Avec un milieu d’essai de 8,8 litres/100 km, le Bonsaï Turbo ne répond que partiellement aux attentes de consommation. C’est comme si souvent : les jeunes générations ne peuvent pas forcément tout faire mieux que leurs prédécesseurs dès le départ.
Le Bravo convainc par son moteur turbo à rotation rapide et à fonctionnement doux, ses bonnes performances de conduite et son équipement standard adéquat. Les points négatifs sont attribués pour la direction insensible, les sièges avec peu d’appui latéral et l’espace limité à l’arrière.
.