compacte

Ford Focus 1.6i 16 V, Opel Astra 1.6 16 V, VW Golf 1.6

70Views

Ford Focus 1.6i 16 V, Opel Astra 1.6 16 V, VW Golf 1.6

Ford Focus 1.6i 16 V, Opel Astra 1.6 16 V, VW Golf 1.6 2

Ford Focus 1.6i 16 V, Opel Astra 1.6 16 V, VW Golf 1.6

La Ford Escort Focus qui succède à la Ford Escort veut effacer les ombres du passé et établir de nouveaux standards. Il se compare à l’Opel Astra et à la VW Golf, toutes trois développant 100 ch. Qui n’a pas de possibilité de comparaison directe, avec le leader du marché de Wolfsburg certainement plus contently sera : La Golf se conduit de manière infaillible jusqu’à ses limites, sa maniabilité est convaincante, la direction assure un contact routier précis. Mais la Focus peut faire tout cela un peu mieux. Sa suspension bien réglée n’a qu’un seul défaut : L’accélération dans les virages serrés manque de traction en raison du stabilisateur de l’essieu avant serré. En outre, tout va bien : au niveau de la limite d’adhérence, il pousse moins sur les roues avant tournées, sa direction est encore plus précise que celle de la Golf, et il est totalement libéré des légers changements de charge qui peuvent se produire avec la VW quand elle est chargée au maximum. Bien que la Golf ne présente pas de risque réel pour la sécurité, elle convient pour donner à un pilote inexpérimenté qui atteint involontairement la limite une sensation de malaise au niveau de l’estomac. Le quatre cylindres de 1,6 litre de la VW, le seul à deux soupapes de ce trio, n’est beau que sur le papier : Pour la puissance maximale de 100 ch, qui la place au même niveau que les moteurs Focus et Astra à quatre soupapes, un régime moteur considérablement plus bas est suffisant. En couple, il dépasse le quatre cylindres de la Ford et se rapproche du moteur de l’Astra, qui est le plus performant à cet égard. Mais ce n’est pas drôle, le moteur du golf. Sa puissance semble difficile à délivrer, le bourdonnement à grande vitesse gênant. Et le fait qu’il atteigne également la consommation la plus élevée ne rend pas les choses plus faciles. Le moteur à quatre cylindres de la Focus tourne nettement plus silencieusement, monte plus lâchement et s’accroche mieux à l’accélérateur. Avec cela, il pourrait clairement prendre ses distances par rapport au Golfe si une traduction beaucoup trop longue de la cinquième vitesse ne le privait pas d’une grande partie de son tempérament. Alors que la Golf, qui cache le faible couple de son moteur avec un rapport de transmission court, fait tourner la vitesse nominale à la vitesse maximale, la Focus n’atteint que 4900 tr/min.
C’est bon pour le confort sonore à vitesse constante, mais cela limite considérablement la puissance de traction, beaucoup de travail de changement de vitesse, ce qui est particulièrement facile avec la Focus. L’Opel Astra a la meilleure propulsion. Son moteur ronronne plus que celui de la Focus, mais au moins il n’y a pas de bruit pour ne rien faire. L’Astra accélère le mieux, elle atteint les meilleures valeurs d’élasticité, et elle souligne tout cela avec sa réponse puissante au gaz, ce qui la rend subjectivement particulièrement vivante. Avec la consommation la plus faible, il peut même augmenter son avantage en points.