compacte

VW Golf GTD d’Abt, Digitec et MTM

78Views

VW Golf GTD d’Abt, Digitec et MTM

VW Golf GTD d'Abt, Digitec et MTM 2

Trois GTD bien réglés ont vraiment mis la pédale à fond.

Les vis de réglage de la VW Golf GTD doivent encore pouvoir être légèrement tournées dans le sens GTI. Après tout, les moteurs diesel ont généralement fait leur chemin jusqu’au quartier des plaisirs de la conduite. Par conséquent, une VW Golf GTD n’a pas grand-chose à offrir à un régime moyen.
Mais un peu plus de pression par le bas et un peu de mordant par le haut rendraient tous ces clients heureux qui ont décidé contre l’essence et le diesel pour des raisons de consommation. Est-ce que l’accordage peut vous aider ? 
Le moteur de 170 ch de VW (350 Nm) est déjà une sorte de tuning d’usine – la version modifiée du common rail de 140 ch avec deux litres de cylindrée. Le fait que VW ait tourné la vis de performance est évident d’après les caractéristiques du diesel : En moins de 2 000 $/min, son turbocompresseur Borg Warner réagit avec léthargie aux commandes de l’accélérateur, ce qui transforme un démarrage spontané en un roulement tranquille. Le MTM Golf GTD est différent : pour notre rapport de conduite, il s’élance presque comme une Golf GTI de VW, s’enfonce profondément dans l’arbre d’admission en grondant et distribue sa poussée sur une plage de régime beaucoup plus large.
C’est ce qu’on peut attendre d’un moteur diesel. C’est dommage que son euphorie s’affaiblisse à haut régime. Tout comme la version en série, il semble que ce soit lié ici. Il est préférable de tirer le volant droit de la boîte de vitesses à double embrayage (1 875 euros) plus tôt et de continuer à surfer sur l’arbre de couple dans la prochaine des six vitesses. C’est pourquoi il est possible de déplacer le MTM Golf GTD à une vitesse inférieure et de manière plus économique que les concurrents pour notre rapport de conduite. Tout comme Abt et Digi-Tec, MTM poursuivra le ” chip tuning ” pour la VW Golf GTD. Seules les données de gestion du moteur sont modifiées, en particulier la pression de suralimentation et la quantité injectée sont augmentées. Le rendement varie entre 190 HP et 390 Nm avec Abt plus de 200 HP et 400 Nm avec Digi-Tec jusqu’à 205 HP et 380 Nm avec MTM.
Comme prévu, les trois réglé dépasser les performances de conduite de la VW Golf GTD série VW Golf GTD, qui fonctionne en comparaison – le Abt Golf GTD et le Digi-Tec Golf GTD accélérer à 100 km/h, la MTM Golf GTD encore par huit dixième. Ils déclassifient la version série lors du processus de révision simulée et démarrent avec beaucoup plus de pression. Mais le MTM établit des normes dans le domaine traditionnel des moteurs diesel à couple élevé. De 60 à 100 km/h, il fait un zoom avant dans notre rapport de conduite en quatrième vitesse en un temps incroyable de 4,6 secondes, de 80 à 120 km/h en sixième il n’a besoin que de quatre secondes de plus. C’est déjà clairement perceptible lors des dépassements dans la vie de tous les jours et ce n’est pas une valeur qui n’impressionne que sur le papier.
Abt et Digi-Tec rendent l’auto-allumage presque jubilatoire et atteignent la marque des 5 000. Ils ressemblent ici à des moteurs à essence turbocompressés, mais ne suscitent pas encore l’enthousiasme d’une VW Golf GTI. Digi-Tec veut évidemment y parvenir avec une combinaison ressorts/amortisseurs très sportive et monte une suspension à ressorts et amortisseurs réglés à sec. Sur l’autoroute, la carrosserie et les passagers sont constamment en mouvement, boitillant à l’unisson. C’est un peu comme l’accordage d’antan, quand la sportivité était synonyme de dureté. D’autre part, le Digi-Tec Gold GTD fait preuve de talent sur le circuit de 2,2 km de Luk, près de Baden-Baden. Dans notre rapport de conduite, il prend avec enthousiasme une seconde sur la Golf GTD standard (1,15,2 min) avec amortisseurs adaptatifs, qui est maintenant disponible avec des amortisseurs adaptatifs, et est encore plus facile à conduire, reste toujours apprivoisé, neutre et facilement calculable.
Qui s’attendait à une accentuation arrière plus nette du design se trompe. Avec des ressorts et des amortisseurs de série, l’Abt prend la route, laissant l’optimisation aux pneus de plus en plus larges ainsi qu’au chip tuning – et un frein avant aux dimensions généreuses. Le fait qu’il semble aussi faible que la version de série en dessous de 2.000/min n’est ennuyeux qu’en tirant, mais pas sur la piste. Ici, le plaisir de tourner de l’Abt-VW Golf GTD est plus impressionnant. Son caractère autoguidé est similaire à celui de son homologue de série, l’arrière réagit aux changements de charge, en particulier lorsque le frein toxique est utilisé comme une aide. Cependant, le sous-virage en conduite propre n’adoucit pas les larges Dunlops ; les angles de biais élevés exercent une pression sur la vitesse en virage et le temps au tour : 1,14,9 min. Le MTM, en revanche, montre qu’une suspension sportive n’a pas besoin d’être dure.
Au contraire : malgré les plumes plus courtes, il réagit très sensiblement aux surfaces courtes et irrégulières et ne peut être stimulé que par des bosses à longue course. Dans l’ensemble, cependant, le confort est toujours adapté aux longs trajets, même en combinaison avec les roues de 19 pouces. Un signe que les ressorts sportifs peuvent s’harmoniser avec les amortisseurs standard. Cet abaissement renforce toutefois un phénomène déjà constaté lors de l’essai de la Golf GTD VW de série : dans les virages serrés, le pneu avant droit touche le revêtement en plastique du passage de roue. Ce bruit irrite sur la piste de course, mais n’a pas d’effet négatif sur le comportement au volant. Une fois de plus, le MTM Golf GTD donne le ton en comparant les temps au tour dans notre rapport de pilotage, en faisant tourner la compétition et les séries autour des oreilles – le chronomètre indique 1,13,1 minute à la fin. Meilleur moment.
Malgré la négligence avec le manque d’équipement libre, le MTM Golf GTD est le meilleur au final. C’est un grand fugueur, il est motivé autour de la piste, il a besoin du moins d’essence des trois gars accordés, et les modifications sont bon marché. Vous vous retrouvez donc avec un vrai diesel. La MTM VW Golf GTD a encore évolué vers la VW Golf GTI – mais même en tant que MTM, elle ne l’a pas encore atteinte.
.