compacte

VW New Beetle décapotable

80Views

VW New Beetle décapotable

VW New Beetle décapotable 2

Dendroctones de l’épicerie fine

Cinq fois la version ouverte du scarabée moderne, cinq moteurs différents. Quatre moteurs à essence de 75, 102, 115 et 150 cv, dont un diesel de 100 cv. Cinq droite ?
Diesel dans un cabriolet, une aberration pour beaucoup. Mais cela dépend aussi de ce que vous avez en tête. Avec une pression élevée et une combustion dure, l’injecteur direct de la pompe et de la buse gronde dans les rapports inférieurs. Le turbo accélère le plus vite
Il a le moteur turbo avec 150 ch, le plus fort et en fait le plus superflu des quatre cylindres de la décapotable. Le moteur est silencieux et sophistiqué. Non seulement il offre la meilleure accélération, mais avec une moyenne de dix litres, il a aussi la consommation de carburant la plus élevée et de loin le prix le plus élevé. 24. 000 Euro presque 4000 Euro de plus que pour la Coccinelle d’entrée de gamme avec exactement la moitié de la puissance du moteur.
Le petit, le 1,4 litre et le 1,6 litre restent. Chez Beetle, le jeu commence par la base. Il s’agit de la quatre soupapes de 1,4 litre de 75 ch de Golf et Polo. Dans la Coccinelle Cabrio ce quatre cylindres a tant à remorquer que nulle part ailleurs, et afin d’obtenir un repos de tempérament, il l’a traduit plus court.
Le 1,4 litre enseigne sacrifice
1332 kg pèse cette voiture, il a une mauvaise valeur coefficient de traînée de 0,37 et un front large. Mais il atteint courageusement les 100 km/h en 16 secondes environ, est d’une grande sophistication motrice malgré le régime élevé du moteur et ne consomme que 8,2 litres aux 100 kilomètres.
Adapté, dans certains endroits vous vous sentez malheureux avec ce moteur. On apprend la modestie et la volonté de faire des sacrifices. Il a coûté 20.000 euros, cette bonne, mais un peu fatiguée voiture avec son excellente suspension, la merveilleuse sensation de conduite ouverte aussi à cause du pare-brise placé loin devant, la manipulation facile et la bonne qualité.
Mais un peu plus de moteur ne ferait pas de mal. Le petit saut de 1,4 litre à l’ancienne GT 1,6 de cylindrée est clairement perceptible. Le tachymètre n’affiche plus en permanence plus de 4000 tours, la sophistication de ce quatre soupapes est tout aussi bonne, la puissance de traction est meilleure. Et la consommation ? Même niveau, environ huit litres aux 100 kilomètres. Maintenant, la Coccinelle ouverte est ronde et pourtant assez éloignée du monde du tempo pour lequel elle n’a pas été créée.
.