compacte

Citroën C4 (lifting) dans le rapport de conduite

74Views

Citroën C4 (lifting) dans le rapport de conduite

Citroën C4 (lifting) dans le rapport de conduite 2

C’est ainsi que le Français conduit après la cure de réduction des effectifs

Citroën a révisé le best-seller C4, qui a été produit plus de 450 000 fois depuis 2010. La berline à hayon, par exemple, sera dotée de deux nouveaux moteurs, d’un intérieur modifié, de nouveaux phares et feux arrière à partir de mars. Nous avons conduit le compact.
Un des nouveaux moteurs du moteur diesel 4 cylindres de 1,6 litre (standard Euro 6) de 120 ch, qui délivre sa puissance à une transmission manuelle à six rapports. Son bruit de fonctionnement est audible, mais pas désagréablement fort, la transmission se décale avec précision. Les sièges avec le nouveau rembourrage en tissu ont l’air assez doux, tandis que le châssis est sportif et tendu. Les personnes de grande taille sur les sièges avant limitent sensiblement l’espace pour les jambes des passagers arrière. La direction réagit avec précision, mais fournit peu de rétroaction de la route. Avec une vitesse de pointe de 197 km/h et une accélération de 11,8 secondes pour le sprint de zéro à 100 km/h, le moteur diesel Stop&Start de 120 ch est assez impressionnant parmi ses concurrents.
Le moteur trois cylindres turbocompressé à essence semble un pas plus vif dans l’air, qui tire 130 ch de 1,2 litre de cylindrée et est environ 40 kg plus léger que la version auto-inflammable. Couplé à une boîte automatique à six rapports Aisin, le groupe motopropulseur PureTech transmet beaucoup plus de tempérament que le diesel. Cependant, cela ne se reflète pas dans les valeurs mesurées : le moteur à essence n’est pas plus rapide que le diesel de 120 ch, et pour le sprint à 100 km/h il faut même 12,2 secondes, selon l’usine. Cependant, l’agilité et le plaisir de conduire parlent clairement en faveur du moteur à essence. Dès la mi-mars, la nouvelle Citroën C4 sera chez le concessionnaire, suivie un peu plus tard d’un diesel de 150 ch. La berline avec son moteur à essence de 130 ch coûte 22 990 euros sur la base, le diesel est environ 600 euros plus cher. La version la moins chère est le moteur essence 112 ch pour 16 990 Euro.
La nouvelle signature lumineuse avec feux de route à LED et feux arrière 3D est destinée à rendre les parties avant et arrière de la Citroën C4 plus expressive. La limousine C4 est disponible en neuf couleurs, dont les nouvelles nuances Grey-Galet et Grey-Platinum. En option, le C4 peut être équipé de jantes jusqu’à 18 pouces, la dimension standard est 205/55R16. Le cockpit a l’air bien rangé, l’écran de 7 pouces de la console centrale convainc par une image claire et contrastée.
Les instruments ronds placés au centre de la Citroën C4, par contre, sont problématiques. Le compte-tours est suspendu dans un coin sombre à gauche, et le bleu profond des chiffres rend l’instrument pratiquement illisible. Heureusement, la couleur de l’écran peut être changée en blanc, alors ça marche. Il en va de même pour l’indicateur de vitesse central et l’instrument rond droit. Il reste un mystère de savoir pourquoi les constructeurs automobiles se laissent à maintes reprises tenter par des instruments avec des écailles bleu foncé. La rétine humaine n’a que peu de récepteurs pour cette longueur d’onde, c’est pourquoi le bleu est la pire couleur visible au crépuscule, par exemple.
Les sièges recouverts de tissu de rembourrage neuf sont relativement rembourrés et offrent un soutien latéral moyen. Le dossier est divisé par un tiers à deux tiers. Le coffre de la Citroën C4 peut ainsi passer de 408 litres à environ 1 100 litres.
Même si la Citroën C4 offre un empattement suffisant de 2,61 mètres, l’espace pour les jambes et la tête des passagers de grande taille n’est pas vraiment luxueux, surtout pas aux places arrière. Le toit vitré optionnel avec sa marquise rétractable électriquement coûte quelques centimètres.
La direction hydraulique soutenue par une servopompe électrique transmet les signaux du volant étroit avec une précision agréable, mais elle ne permet que peu de retour de la route. La suspension – une suspension McPherson modifiée à l’avant et une traverse pivotante à l’arrière – est plus sportive en suspension et en amortissement. La Citroën C4 reste très longtemps très neutre dans les courbes de change rapides ou dans les manœuvres d’évitement spontanées, puis a tendance à sous-virer à ses limites, ce qui peut être facilement contrôlé. La Citroën C4 n’est pas du tout inconfortable ; les bruits de roulement, de moteur et de vent sont efficacement filtrés dans les moteurs diesel, dans les moteurs essence très efficacement par l’isolation du compartiment moteur et l’amélioration des joints de carrosserie, et aussi sur de longues distances la Citroën développe uniquement le comportement sonore atténué d’un majordome bien entraîné.
Entièrement dédié aux préoccupations environnementales, Citroën donne au nouveau C4 un écran tactile centralisé qui prend en charge non seulement de nombreuses fonctions média telles que la commande radio, le streaming audio ou la connexion d’appareils mobiles, mais qui fournit également des informations via le système de navigation sur le trajet le plus économique en carburant. L’offre d’infotainment C4 comprend des fonctions Bluetooth pour téléphoner ou répondre à un second appel, et la nouvelle Citroën C4 offre un bouquet coloré de systèmes d’assistance, suivant la tendance du moment. Il s’agit par exemple de l’antipatinage intelligent, qui optimise encore le système antidérapant sur les supports à faible adhérence. De série, la C4 offre une aide au démarrage en côte qui empêche le véhicule de reculer ; l’assistance au maintien de la trajectoire avertit à partir de 80 km/h lorsque le véhicule quitte la voie. Des capteurs infrarouges vérifient automatiquement les marquages routiers et le C4 réagit alors avec une véritable excitation : une alarme vibratoire dans le siège avertit le conducteur à gauche ou à droite du côté où la Citroën C4 est à court de voie. Enfin, la Citroën C4 utilise des capteurs à ultrasons pour vérifier si un véhicule en dépassement se trouve actuellement dans l’angle mort du rétroviseur, puis un avertissement est émis. Grâce au Citroën Connect Box, Internet peut être utilisé, par exemple, pour des appels d’urgence ou un carnet d’entretien virtuel ainsi qu’un service d’éco-conduite.
Parmi les nouveaux moteurs, la version 130 ch du moteur essence trois cylindres est particulièrement agréable : Malgré le turbocompresseur, le moteur convainc par son accélération spontanée. Avec un couple de 230 Newton mètres, il développe également suffisamment de couple pour avancer rapidement. L’automatique japonaise Aisin s’adapte parfaitement à ses six rapports avant, et le levier de vitesses d’Extrême-Orient possède de toute façon l’excellence technique dans ses bagages – après tout, même Porsche a fait confiance à une transmission Aisin pour le Cayenne. Citroën cite également une consommation moyenne de 4,9 litres aux 100 kilomètres.
Le diesel de 120 ch, moteur quatre cylindres, avec ses 300 Newton mètres de couple à 1750 tr/min, est un moteur puissant, mais au-dessus de 3500 tr/min, il est assez robuste, ce qui explique pourquoi la plage au-delà du régime nominal est peu utilisée. Avec 3,6 litres de carburant aux 100 kilomètres et des émissions de CO2 de seulement 95 g/km, la Citroën C4 rejoint avec succès les rangs des nouveaux véhicules de nettoyage. C reste donc la marque de fabrique de la série compacte Citroën et non une plainte pour émissions de carbone excessives.