compacte

Nissan Pulsar dans le rapport de conduite

85Views

Nissan Pulsar dans le rapport de conduite

Nissan Pulsar dans le rapport de conduite 2

Nissan de retour dans le jeu

Après les mauvaises performances d’Almera et Tiida, Nissan ose à nouveau entrer dans la catégorie compacte hautement compétitive avec la Pulsar. Est-ce que Nissan s’enhardit devant le succès du Qashqai ou est-ce que le nouveau venu a réellement une chance ?
de répondre immédiatement à la question : Oui – il l’a fait. Parce que le nouveau ne se contente pas d’avoir l’air tout à fait lisse, il roule aussi de façon très décente. Le châssis est ainsi confortable à déplacer et rebondit habilement même sur les joints transversaux les plus grossiers, sans faire rouler la voiture de 1,3 tonne. Le système de direction électromécanique est tout aussi harmonieux. Agréablement lente et précise, elle permet des virages rapides ainsi qu’une conduite autoroutière détendue. Pour Nissan, qui s’est jusqu’à présent davantage intéressé aux systèmes de direction indirecte pour ses clients, c’est quelque chose de nouveau.
Pas grand-chose de nouveau sur le front de transmission. Il y a actuellement deux moteurs au choix : un moteur à essence turbocompressé de 1,2 litre et 115 ch, conçu pour porter le moteur à 100 km/h en 10,7 secondes, et l’éprouvé DCi de 1,5 litre et 110 ch. A noter : sa faible consommation en NEDC de seulement 3,6 l/100 km. Grâce à un couple solide de 260 Nm, il fournit une bonne poussée, ne serait-ce que sur une bande de régime étroite. Si vous voulez progresser plus vite, vous devez effrayer le petit moteur diesel et utiliser le levier de vitesses de temps en temps. Ce n’est pas un drame – précis et bénis par de courtes distances, les changements de vitesse dans la Nissan sont vraiment amusants. Les transmissions CVT disponibles à partir de novembre ne sont donc recommandées que pour ceux qui sont vraiment paresseux dans les changements de vitesse. Il continuera d’être plus rapide à partir de mars 2015 – puis un turbo de 1,6 litre avec 190 ch sera également disponible, ce qui devrait fournir beaucoup plus de puissance. Un dCi plus puissant, avec lequel la Pulsar pourrait concurrencer les moteurs diesel plus puissants de deux litres de Ford, Opel ou VW, sera possible dans un avenir proche, selon Thomas Hausch, le patron de Nissan Allemagne.
Comme la Nissan Pulsar, construite près de Barcelone et longue de 4,39 mètres, s’élève par exemple quatre centimètres au-dessus d’une Golf VW, la Nissan offre également beaucoup d’espace. La botte a une contenance respectable de 385 à 1 395 litres (Golf : 380 à 1 270 litres). Inconvénient possible : Lors du rabattement, la marche a une hauteur de 20 centimètres. Sinon, il n’y a pas de quoi se plaindre. L’espace disponible dans les quatre sièges est à la hauteur du statu quo, les sièges plutôt plats sont confortables et il n’y a pas de plateaux, d’instruments ronds vifs ou d’ordinateur de bord aux couleurs éclatantes. Même si la Pulsar est en fait basée sur l’inhabituel Juke, Nissan s’engage pleinement dans les éléments déjà loués du Qashqai. Donc aussi à bord : tout l’arsenal des systèmes d’assistance à la conduite, y compris la vue panoramique à 360° et le Nissan-Connect-Navi, qui est malheureusement un peu plus petit ici. Le tableau de bord lui-même, avec sa console centrale surélevée et sa traverse courbe, suscite l’intérêt et se démarque nettement du SUV plus massif de 4,37 mètres.
Le Pulsar, disponible uniquement en version quatre portes, est disponible en trois versions standard à partir de 17.940 euros (1,2 DIG-T). Le diesel est sur la liste avec 19 890 euros. Climatisation, radio CD avec connexion USB, régulateur de vitesse et vitres électriques sont toujours de série. Les prix sont donc assez bons – une Golf 1.2 TSI allégée coûterait au moins 20.000 euros. Afin d’obtenir encore plus de Pulsar sur le marché, Nissan attire également des clients jusqu’à la fin de 2014 avec des modèles spéciaux de lancement qui sont tout aussi bien équipés et jusqu’à 2.000 euros moins chers.
La Nissan Pulsar est une alternative bien faite et attrayante dans tous les cas. Seul un diesel plus puissant ne pourrait pas faire de mal.