compacte

VW Golf Variant Alltrack dans le rapport de conduite

84Views

VW Golf Variant Alltrack dans le rapport de conduite

VW Golf Variant Alltrack dans le rapport de conduite 2

La Golf peut-elle maintenant être utilisée aussi en Offroad ?

Now the Golf a aussi sa version tout-terrain, avec transmission intégrale et planches rustiques. Est-ce suffisant pour de vraies qualités tout-terrain ? On le découvre lors d’un premier voyage.
sept mille sept cent trente-cinq est un chiffre sympa. Il était une fois le code postal de l’Ebersteinerhof en Forêt-Noire et l’Institut allemand de normalisation l’a choisi comme nom pour les normes des stratifiés. Mais il représente aussi l’une des rares expériences ratées du groupe VW : seulement 7.735 II Country a pu apporter Volkswagen à la population en 1990 et 1991, puis c’était fini. Presque personne à l’époque ne voulait le golf haut de gamme avec entraînement syncro, pare-chocs martiaux et la roue de secours au hayon.
Malgré cela, la branche de golf infructueuse était un précurseur, maintenant, après presque 25 ans, elle connaît une justice tardive. Parce que la nouvelle Alltrack n’est rien d’autre que la continuation du Pays avec des moyens modernes, seule la roue de secours extérieure a été abandonnée. Bien sûr, il peut faire beaucoup plus hors des sentiers battus que son prédécesseur. Il est équipé de série de la transmission intégrale 4Motion avec embrayage central Haldex et des verrouillages électroniques sur les essieux avant et arrière assurent une bonne progression. En tout cas, cela devrait suffire pour un terrain facile et un dégoût hivernal, dont on n’a rien vu pendant l’essai routier.
Cependant, l’art de la traction intégrale consiste aussi dans le fait que vous ne remarquez rien de votre effet sur l’asphalte sec. L’Alltrack le fait très bien, il ne conduit pas très différemment d’une Golf Estate normale, seul le châssis semble réagir avec plus de nuance aux petites bosses. Le moteur diesel 2.0 TDI de 184 ch s’harmonise parfaitement avec la boîte de vitesses à double embrayage DSG de série. Sinon, l’Alltrack est avant tout une Golf.
Opération et intérieur correspondent largement à la Golf VII, un programme supplémentaire pour le tout-terrain dans le menu du profil de conduite a été ajouté. En plus de la 2.0 TDI, l’Alltrack est également disponible en version diesel 110 et 150 ch, avec la boîte manuelle à six rapports de série. A cela s’ajoute le moteur à essence de 180 ch, qui est également équipé de série du DSG. Tout cela n’est pas tout à fait bon marché, la version la moins chère commence à 30.200 euros, la 2.0 TDI avec 184 CV coûte un peu plus de 35.000. Mais cela semble faire partie de la stratégie du golf. Les autres variantes présentées en même temps élargissent également le spectre : la Variante R de 300 ch (à partir de 42 925 euros) et la Variante GTD (à partir de 31 975 euros), qui comprend également le moteur diesel de 184 ch.