SUV

Subaru XV 2.0 D dans le rapport de conduite

103Views

Subaru XV 2.0 D dans le rapport de conduite

Subaru XV 2.0 D dans le rapport de conduite 2

Boxer sur quatre roues

Chasseurs, forestiers, bois et prairies : Ces associations s’éveillent en Subaru comme la couleur rouge de Ferrari, mais Subaru veut s’éloigner de son image unilatérale et laissera la Subaru XV rouler chez ses concessionnaires à partir de mars 2012, sur la plate-forme de la future Impreza et clairement visible chez ses collègues : Avec une hauteur de 1,57 mètre, la Subaru XV est beaucoup plus plate que la concurrence prévue pour Nissan Qashqai, Mitsubishi ASX et Hyundai ix35. La calandre hexagonale et les phares aux yeux d’aigle donnent à l’avant un look sportif et dynamique, Les passages de roue exposés et la vue arrière ont l’air musclé Ce design n’est pas destiné à effrayer les clients réguliers, mais en même temps à attirer de nouveaux acheteursRoue directrice de la Subaru XV réglable en longueur et en hauteurSi le reste de la Subaru XV a également le potentiel ? La vue de la fiche technique confirme l’impression : avec 380 à 1270 litres maximum, le coffre à bagages offre relativement peu de volume pour cette catégorie : Un espace suffisant pour la tête et les jambes ainsi qu’un confort d’assise agréable Même monter et descendre de la voiture est facile grâce à des ouvertures de porte suffisamment larges Les impressions positives se poursuivent dans la première rangée Nous nous asseyons sur des sièges confortables Grâce notamment au volant réglable en hauteur et en longueur, le conducteur de la Subaru XV peut facilement trouver la bonne position assise L’ergonomie et la clarté des instruments du poste de pilotage, la qualité des matériaux, l’élasticité, même si les régimes sont bas, suffisent pour convaincre tout le conducteur Le poste de conduite est ergonomique, tout cela est très bien conçu, et le véhicule est équipé d’un équipement de grande qualité, on appuie sur le bouton de démarrage, et le boxer diesel de deux litres (147 ch) se réveille avec un son métallique, qui disparaît après un court temps de conduite, mais l’auto-allumage avec une bonne élasticité à bas régime plaît et pousse le 1,Subaru XV de 4 tonnes Le châssis est bien réglé, de sorte que l’inclinaison latérale dans les virages rapides est faible et que la traction – également grâce à la traction intégrale de série – est bonne, mais sur les bosses courtes, le châssis réagit avec un léger grondement A la fin de notre voyage, l’ordinateur de bord affiche une consommation moyenne de 6,6 L100 km en marche – sans système de démarrage/arrêt automatique Comme la boîte de vitesses automatique, ils sont disponibles exclusivement pour les moteurs boxer à essence de 1,6 (114 ch) ou de deux litres de cylindrée (150 ch) L’atout de la Subaru XV est son équipement de série avec système audio CD, climatisation automatique et roues en alliage 17 pouces La marque Subaru devrait s’imposer dans l’avenir