SUV

VW Tiguan 2.0 TDI dans Supertest

421Views

VW Tiguan 2.0 TDI dans Supertest

VW Tiguan 2.0 TDI dans Supertest 2

La VW Tiguan est-elle la vraie Country Golf ?

Il y a eu beaucoup d’occasions de conduire une Volkswagen hors route dans l’histoire des Wolfsburgers jusqu’à présent, et toutes étaient plus ou moins inhabituelles. A commencer par les types 82 et 166 d’une époque allemande sombre, puis la curieuse VW 181 à propulsion arrière et la VW Iltis développée par Audi, le légendaire T3 Syncro Bus 16 pouces s’est également attiré beaucoup de respect des fans durant des décennies : Le Golf Country De 1990 à 1991, Steyr-Daimler-Puch à Graz a utilisé la Golf II Syncro commerciale sur des sous-châssis, mais la garde au sol est restée modeste à 18 centimètres malgré l’aspect d’origine des échasses, la chaîne cinématique étant abaissée en même temps : Le nouveau système Navi, par exemple, qui permet de stocker les points de repère en tout-terrain comme avec un GPS portable (malheureusement sans possibilité de les lire à l’aide d’un ordinateur ou de jouer à des parcours préfabriqués). le nouveau diesel Common Rail fête sa première chez VW sous le capot, qui sera suivi progressivement sur les autres modèles du Groupe également : Un module Haldex à bride sur l’essieu arrière, qui surveille et contrôle électroniquement le glissement des bits de puissance bien dosés sur le différentiel. La programmation complexe du mode tout-terrain, qui peut être activée en appuyant sur le bouton de la console centrale, est cependant une nouveauté : Bien que VW décrive expressément le Tiguan Track & Field uniquement comme un véhicule tout-terrain et le limite même à “ne pas être conçu pour les expéditions”, le petit bouton est très utile : Dans la version à transmission automatique, les commandes changent de manière à ce que les rapports présélectionnés ne soient pas automatiquement rétrogradés (ce qui était le cas, par exemple, avec le Nissan X-Trail – voir le numéro de décembre 2007). en outre, l’assistance électronique en descente est activée, la commande de l’accélérateur électronique est reprogrammée pour les longues distances et le couple moteur est réduit au démarrage pour éviter une surcharge du train moteur : le VW TiguanAllerdings – qui a mis en lumière notre Supertest – on n’est pas toujours mieux sur la route dans ce mode ! La deuxième nouvelle fonction est tout aussi peu convaincante : le mode Auto Hold : s’il est activé (par simple pression sur un bouton), l’électronique serre automatiquement le frein de stationnement lorsque le véhicule s’arrête sur une pente et maintient le Tiguan fermement en place : Dans les pentes très raides, cela peut poser problème car la résistance constituée par la pente et le couple de freinage du frein de stationnement peut difficilement être surmontée sans surcharger l’embrayage – ce que vous pouvez sentir plusieurs fois dans le Supertest La transmission automatique peut aider ici, Le Tiguan se comporte parfois avec ténacité, mais il fait aussi preuve de beaucoup de talent sportif lorsque le terrain permet un rythme soutenu : Il se sent plus à l’aise sur les pistes et les chemins non pavés que sur un “chemin de fer de montagne et de vallée”.