Concept

Delphi au Vienna Motor Symposium

131Views

Delphi au Vienna Motor Symposium

Delphi au Vienna Motor Symposium 2

Pression d’injection plus élevée, émissions réduites

Avec son système GDI 500+ bar, l’équipementier automobile Delphi veut réduire considérablement les émissions de particules de suie des moteurs à essence modernes et réduire en même temps la consommation de carburant, y compris les émissions de CO2 Il y a des raisons pour lesquelles l’injection directe a remplacé depuis longtemps l’injection dans le collecteur d’admission des moteurs à essence Le rendement est meilleur, les pertes sur les gaz sont plus faibles et une compression supérieure est possible – qui en combinaison entraîne une baisse de consommation avec une performance accrue et un couple supérieur Mais cette technologie a aussi son désavantage déterminant : Pour résoudre ce problème, l’équipementier automobile Delphi présentera au Vienna Motor Symposium un nouveau système d’injection pour moteurs GDI (avec soupape d’injection directement au-dessus de la chambre de combustion et avec canal de turbulence) qui fonctionne à des pressions d’injection supérieures à 500 bars, qui devrait réduire les émissions de particules jusqu’à 50 % par rapport au système précédent, qui fonctionnait déjà jusqu’à 350 bar, Le défi consistait à atteindre de telles pressions sans augmenter les charges motrices de la pompe GDI, qui, dans la plupart des moteurs, est entraînée par l’arbre à cames, qui, selon Delphi, n’a pas besoin d’être redéveloppé, L’utilisation du nouveau système 500 bars permettra également de réduire les émissions avant d’atteindre le catalyseur et de rendre superflue toute autre technologie de post-traitement des gaz d’échappement, bien qu’un moteur à injection directe d’essence réponde ainsi aux exigences des tests RDE (Real Driving Emissions) : Injecteurs et pompes ainsi que la commande moteur et le logiciel correspondants Ces derniers ne nécessiteront également que des modifications mineures aux conceptions de moteurs existantes A partir de 2022, le système 500 bars pourra être utilisé en production en série