Concept

i-Mobility Rallye

189Views

i-Mobility Rallye

i-Mobility Rallye 2

L’équipe Porsche remporte le 4e i-Mobility Rallye 2019

Le 26 avril 2019 a eu lieu l’i-Mobility Rallye de l’automobile et du sport : près de 50 équipes de véhicules équipés de systèmes de propulsion alternatifs ont démontré l’aspect pratique de leur véhicule au quotidien, cette année du parc des expositions de Messe Stuttgart au sud-ouest de la capitale Bade-Wurtemberg : Le défilé s’est déplacé via Weil im Schönbuch, Tübingen et Rottenburg jusqu’au château de Weitenburg à Starzach pour la pause déjeuner, puis l’après-midi, le trajet retour par Sindlingen et Hildrizhausen vers le Parc des Expositions de Stuttgart : Pour chacun des 660 kilomètres, il m’a fallu près de douze heures avec deux ravitaillements en carburant chacun Environ 57 euros ont été facturés pour tous les processus de recharge (à la Messe Stuttgart et à Leinfelden-Echterdingen, je pouvais recharger deux fois gratuitement), soit environ 3,90 euros par 100 kilomètres pour le jus de cellule Une expérience longue mais assez lenteLes organisateurs ne se sont pas laissé faire sur les étapes spéciales, car chaque i-Mobility Rallye était une aventure qui prenait du temps : Contrairement aux rallyes classiques de Motor Klassik et d’leblogautosmag, il s’agissait moins de quelques centièmes de seconde, mais plutôt de cervelle et de s’en emparer Plus tardLe champ des participants comprenait un total de 48 véhicules, les partenaires et sponsors du i-Mobility Rally ont lu comme le ” Who’s Who ” du secteur automobile : Mercedes-Benz, Audi, Porsche, Jaguar, Hyundai, Kia, Opel, Toyota ainsi que ADAC Württemberg, EnBW, Continental, R+V et Kravag Outre le conseil d’administration, les ingénieurs et les responsables des relations publiques des constructeurs automobiles et des éditeurs de la Motor Presse Stuttgart, de nombreuses personnalités étaient également au départ, qui se sont engagées comme ambassadeurs des thèmes des alternatives et des e-mobiles Les organisateurs ont notamment pu accueillir les personnes suivantes :YouTuber et expert en e-mobilité, acteur, commissaire de scène de crime, influenceur de mode, présentateur SWR3 et comédienConstantin von Jascheroff, acteur, blogueur automobileChaque rallye i-mobility est représentatif du développement et de la variété des concepts de conduite alternative et prouve leur portée et leur efficacité La conduite alternative des véhicules eux-mêmes est au cœur des débats, Avant le début de l’étape du matin, la première étape “empilée” était sur un chariot élévateur électrique de l’entreprise Un participant de chaque équipe est monté dans un chariot élévateur électrique de l’entreprise, Avec beaucoup de sensations et sous la pression du temps, la palette a dû être transportée d’une position à l’autre – sans contact avec le pylône et sans perte de charge. L’équipe avec Jessica Diederichs et Oliver Gutt (numéro de départ 38) a remporté l’étape en seulement 34.8 secondes : Le départ de l’i-Mobility s’est déroulé aussi vite que chaque année : le copilote a commencé la mesure du temps au départ avec la pression d’un buzzer, puis s’est précipité vers la voiture au contrôle du temps, s’est attaché (important !), et la voiture était à mi course avec un buzzer.L’équipe de Ben Weinberger et Nina Armbruster dans la Porsche Turbo S E-Hybrid Sport Turismo (numéro de départ 17) a réussi l’exploit en 12,20 secondes, ce qui n’était plus contrebalancé, mais les intervalles de temps des dix premières ont été réduits et déplacés en 2,5 secondes, navigué à l’aide du road book, fait attention aux radars et répondu aux questions qui apparaissaient sur les pages de notre navigation analogique Les commandes de passage signifiaient toujours une série de questions où le conducteur et le copilote devaient avoir une réponse sur l’électromobilité La difficulté des questions allait de facile à difficile Dans le second cas, vous aviez au moins une chance avec les tarifs, car chaque question comptait dans le classement général
L’i-Mobility Ralle a traversé des zones panoramiques, qui se sont manifestées par des routes de campagne, que l’on ne conduit autrement qu’en tant que natif, A Rottenburg, une autre étape spéciale appelée “Creative break” a eu lieu devant la cathédrale Deux bouteilles ont dû être remplies à ras bord par chaque équipe avec un seau et un entonnoir sous limite de temps Le poids mesuré à la fin a finalement donné les points de pénalité Elena Funk et Alexander Stilcken de l’équipe Opel (numéro de départ 47) a rempli les bouteilles à ras bord et a gagné le testL’hôtel et le restaurant reconstruit a été la station pour la pause déjeuner Hausherr Baron von Raßler et le maire de Starzach Thomas Noé a accueilli personnellement tous les participants L’ADAC Württemberg a installé plusieurs stations de recharge pour les véhicules au château, A ce stade, nous tenons à remercier l’ADAC pour la logistique électrique !Cependant, les participants ont été enthousiasmés par leurs véhicules : Le Dr Friedbert et Conny Weizenecker, responsable du magazine en ligne “Der Autotester” (L’Autotester), se sont également montrés très positifs à l’égard de la Hyundai à pile à combustible : un réservoir de carburant permettait de conduire trois fois le rallye en douceur, qui rend la Hyundai très agréable à conduire Cependant, l’infrastructure pour l’hydrogène pourrait encore être un argument contre l’achat d’une voiture à pile à combustible ” Sinon, la province souabe semble beaucoup plus belle qu’on ne l’imagine ” Après la pause déjeuner, elle est passée à la deuxième étape, qui a commencé à peu près au même moment avec une étape spéciale à l’heure : Une distance de 1,03 km devait être parcourue en 90 secondes exactement, mais après 390 et 440 mètres, il y avait deux points de mesure qu’il fallait atteindre à un moment donné, mais Elena Funk et Alexander Stilcken du Team Opel ont une nouvelle fois marqué des points dans leur Ampera-e (numéro de départ 47) et remporté l’étape avec seulement 57 centièmes de seconde d’écart par rapport au temps cible Peu après le prochain drive-in, les participants ont pu choisir entre un long (89 km) et un court (68 km) tour avant la dernière spéciale, les voitures se sont à nouveau affrontées dans le ” Vive le sport “, qui était sportif ! Chaque équipe devait descendre un “8” allongé sur l’asphalte Dans la boucle supérieure, il y avait des balles d’une tonne prêtes, que le copilote s’est penché par la fenêtre et est allé chercher dans la voiture Après les huit roues motrices, il les a remises en place et a tiré sur la voiture à travers la barrière lumineuse au bout, qui avait été déclenchée au début de l’étape et maintenant le temps arrêté Team Porsche avec Ben Weinberger et Nina Armbruster dans le Turbo S E-Hybrid Sport Turismo (numéro de départ 17) a de nouveau réussi et géré la huitième en 28,85 secondes comme le plus rapideNow il est retourné à Stuttgart mais une dernière étape était encore en attente pour les participants et cela a eu lieu dans les locaux de Ritter Sport à Waldenbuch Cette fois un puzzle syllabaire devait être résolu, L’équipe Toyota avec Mortimer E Schulz et Bernd Scheffel dans la Toyota Mirai (numéro de départ 35) était apparemment très familière avec le portefeuille de chocolat et a résolu la salade complètement par un jonglage syllabique virtuoseL’arrivée sur le parc des expositions de Messe Stuttgart fut vite atteinte après l’arrivée, animée par Johannes Hübner, a permis aux participants de participer à une visite guidée du salon i-Mobility avec Birgit Priemer, rédactrice en chef de la revue automobile et sportive, et de découvrir le résultat global du 4 i-Mobility Rallye dans le salon VIP de la Messe Stuttgart lors de la cérémonie qui a suivi : Le vainqueur a été le Team Porsche avec Ben Weinberger et Nina Armbruster dans la Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid Sport Turismo (numéro de départ 17), le Team Jaguar Land Rover dans la Jaguar I-PACE (numéro de départ 25) avec Paul-Janosch Ersing et Joris Degraeve, deuxième place.Tous les résultats peuvent être consultés à l’adresse suivante