Voiture ancienne

Eifel Classic 2010 – Etappe Colmar-Berg

149Views

Eifel Classic 2010 – Etappe Colmar-Berg

Eifel Classic 2010 - Etappe Colmar-Berg 2

Etre là, c’est presque tout

Pour la première fois lors d’un rallye de voitures anciennes : René Olma à propos de la deuxième journée de l’Eifel-Classic, où non seulement le brouillard du matin cause un peu d’ennuiQuand je regarde la liste des résultats, je n’y crois pas : Après le premier jour nous sommes à la neuvième place Cela soulève des attentes Peut-être trop élevées Au départ dans l’ancien paddock avec son revêtement latéral, Thomas Stebich est toujours de bonne humeur et sourit : “Même la quatrième spéciale martelée ne joue plus aucun rôle Nous nous remettons au travail en pleine concentration Première spéciale : un tour de piste sur le terrain d’un transitaire, en commençant dans un hall entièrement concentré, j’oublie le tuyau, j’active l’horloge trop tard Mais à quel point ? “A Colmar Berg, nous devons présenter un temps de référence sur la piste de course et le frapper exactement au deuxième virage Lorsque nous tournons dans la dernière ligne droite, nous sommes encore dans le temps, mais le pilote prend les gaz trop tôt, nous passons la barrière lumineuse trop tard après tout : Les autres tâches spéciales de la journée reprennent alors leur travail de façon plus routinière La spéciale secrète d’aujourd’hui fonctionne presque comme une horloge, il y en a même assez pour la 15ème place, mais finalement, c’est censé être amusant, vu la piste non, ce n’est pas difficile, vous ne pouvez pas vous plaindre de la météo, mais elle reste aussi excitante après que les voitures soient à nouveau garées dans le paddock Parce que jusqu’à ce que les résultats quotidiens soient évalués et publiés, cela prend encore quelques heures Eh bien, l’essentiel n’est pas d’être dernier