Voiture ancienne

Daihatsu Kopen & Suzuki Cappuccino

12Views

Daihatsu Kopen & Suzuki Cappuccino

Daihatsu Kopen & Suzuki Cappuccino 2

Les petits roadsters sont très amusants !

Longue et large sont les autres Les rares Suzuki Cappuccino et Daihatsu Copen légers et légers en petit format même avec seulement 68 et 87 cv respectivement Les tout petits offrent un plaisir de conduite énorme Où est-il alors ? La voiture passe à l’avant de la route, mais il n’y a presque rien d’autre à voir que le capuchon Seul le capuchon, comment cela se peut-il, est-il lui-même si petit, un nain ? Il ne dépasse pas d’un centimètre du haut, il rétrograde bizarrement, deux fois, puis la voiture se penche dans l’allée, déchiquetée tout de suite, à 90 degrés, comme si ce n’était rien, il change simplement de direction avec le petit moteur trois cylindres, qui rugit si sale, Karl Lutz lève les yeux et dit bonjour, il sourit déjà à ce bonjour et s’amuse – la réaction au visage de son homologue – tout comme tout le temps quand il parle de sa SuzukiLa porte s’ouvre, Karl se lève et grimpe, il n’est pas vraiment très grand, mais pas aussi petit qu’on aurait dû s’attendre à ce qu’il rentre dans cette petite voiture, maintenant il sourit encore avec prudence et espièglerie, car il le sait exactement, parce qu’il connaît sa voiture et la réaction des gens, aussi parce qu’il n’est pas petit Il est plus court qu’un Lupo VW et plus étroit qu’un lit français Mais les pièces qu’il ouvre sont énormes, pas seulement au sens figuréCe qui fait même un test de siège dans le cappuccino une expérience incroyable : L’herbe sur le bord de la route n’a qu’à pousser un peu, et vous ne pouvez plus voir par-dessus, mais bien au milieu des tiges et des fleurs, le cappuccino est un kart” Il est presque inutile de demander à Karl pourquoi il a acheté la voiture il y a un an, après une longue recherche en Hollande La chose est rare, au début elle semble un peu, eh bien, semblable à un jouet, comme si elle venait d’un monde dans lequel différentes normes sont appliquées, normes qui ne comptent pas vraiment beaucoup dans le monde automobile allemand : Peu importe “C’est une voiture géniale, une excellente technologie, une excellente construction légère, j’adore la conduire La plupart des gens veulent beaucoup de chevaux-vapeur La plupart des gens veulent beaucoup plus de plaisir ici, c’est beaucoup plus amusant avec un peu de chevaux-vapeur” En résumé : chaque petite rainure, creux ou inégalité sur la route a soudainement un effet de mouvement, la chose réagit immédiatement et précisément à même la moindre impulsion sur le volant, Le Suzuki Cappuccino n’a pas d’effet calmant sur vous, il vous met à l’épreuve, il vous met à l’épreuve, il vous pousse, il vous pousse, il vous pousse, il vous pousse, il vous pousse…. Le Daihatsu de Martina Weiss n’est pas beaucoup plus gros que le Cappuccino, mais il est plus mature, son toit s’ouvre et se ferme électro-hydrauliquement par simple pression d’un bouton Néanmoins, la Copen est avant tout une voiture que l’on trouve spontanément mignonne : ce n’est pas tant la taille de la petite voiture que ses phares ronds et la forme de la calandre qui la rendent si jolie, Bien qu’ils se caractérisent tellement plus Dans le charme chiot, ce jeu avec le schéma enfantin, l’irrésistiblement émotionnel, est la plus grande force de ce roadster à toit rabattable, ce à quoi Martina a succombé, dès que les flics, jusqu’alors avec 660 turbo quatre cylindres exclusivement au volant à droite, ont conduit à gauche avec un moteur 1,3 litre en 2006 ” La voiture “, dit Martina, ” me ressemble : petite, agile, émotionnelle, et c’est souvent sous-estimé” Pas pour elle, elle sait ce qu’elle a dans sa Copen : “La conduite amusante et la fiabilité au quotidien, c’est une bombe” La bonne chose qui s’est allumée en Allemagne avec pas tant que ça Peut-être était le prix, peut-être le volume minimal de coffre avec le toit ouvert, peut-être le corps pas particulièrement rigide, le manque de ESP, le roulement plutôt dur – critère raison si ennuyeux ? Doit être
Ainsi, la Daihatsu Copen est restée exotique en Allemagne malgré de bons freins, un moteur qui tourne, une tenue de route agréable, une direction sensible et un équipement complet, du moins c’est ce qu’elle a en commun avec la Suzuki Cappuccino, où même Fiat Panda ou Renault Twingo sont considérées comme des mini-voitures, toutes deux n’étaient à l’origine ni destinées ni fabriquées, mais pour le marché domestique, le marché japonais Là, la classe des Kei-Jidosha, la classe des automobiles légères, représente environ un quart des nouvelles immatriculations, car leurs propriétaires bénéficient des avantages fiscaux et autres Vous ne devez prouver par exemple aucun espace de stationnement, s’ils autorisent une Kei-Car dans les villes Cela ne peut pas être plus long que 3,4 et pas plus large que 1,48 mètres, et il peut avoir un maximum de 660 cubes et 63 ch “Au Japon sont le culte”, dit Karl de sa Suzuki Cappuccino “Cela vaut également pour de nombreuses autres Kei-Cars, car le gouvernement impose des conditions quant aux dimensions et puissance moteur, mais pas quelle sophistication technique, Daihatsu Copen et Suzuki Cappuccino ont été en grande partie fabriqués à la main – et l’équipement des voitures ne dépend pas du format, au contraire, quand il s’agit de l’expérience de conduite et le plaisir de celui-ci, Copen et Cappuccino dépendent de beaucoup plus grands lâcheKarl, par exemple, a également une Triumph TR2 magnifiquement restauré de la Suzuki Cappuccino dit-il cependant : “Il tire le levier de la console centrale qui déverrouille le targabügel et dit : “Regardez comme c’est bien fait” La barre d’aluminium glisse devant la lunette arrière en verre, et les deux disparaissent derrière les sièges, poussés l’un dans l’autre : “Il n’y a rien de simplement assemblé pour que ça marche” Martina, pour qui “une VW Polo serait beaucoup trop chiante”, dit sa Daihatsu Copen : “J’aime cette partie” L’amour dépend des conditions Dans ce cas, l’amour dépend des conditions Dans ce cas : Que la voiture soit aussi adaptée pour faire 100 kilomètres par jour, Martina a immédiatement su qu’elle voulait déplacer la voiture dans la vie quotidienne Ce qu’elle fait depuis plus de 100 000 kilomètres et le Daihatsu fait avec “Et sans problèmes”, comme elle dit, mais elle trouve toujours important de mentionner que c’est une condition de base pour se faire à la Daihatsu Copen : “Ils veulent savoir ce que c’est et je n’ai pas rencontré quelqu’un qui n’a pas été de bonne humeur avec le flic” Dans son cas, ça marche encore avec l’humeur chaque jourPlus est une voiture, Les deux Kei-Cars ont toujours été parmi les voitures exotiques en Allemagne. 2476 exemplaires seulement de la Daihastu Copen ont été vendus en Allemagne, de la Suzuki Cappuccino seulement 120 sont arrivés en Allemagne via l’importateur britannique, donc pas étonnant, que les deux petites voitures sont assez stables dans le prix – la demande est plus grande que le marché En bon état la Daihatsu Copen coûte environ 10350 Euro, comme le dit Classic Analytics L’encore plus rare Suzuki Cappuccino coûte environ un tiers de plus avec 13570 Euro En condition 4 il ya 5750 respectivement 4255 Euro dans la listeMoins n’est pas plus moins souvent mais plus que suffisant Contrairement à l’hypothèse répandue qu’ils vous montrent cela, ceci est l’attraction de ces deux petites voitures : un peu plus sauvage la Suzuki, un peu plus adulte la Copen