Voiture ancienne

De Tomaso Pantera Groupe 4

325Views

De Tomaso Pantera Groupe 4

De Tomaso Pantera Groupe 4 2

Voiture de course d’usine inconnue

En fait, Marcel Schaub, l’expert de De-Tomaso, a trouvé la Pantera qui lui avait été offerte tout à fait hors de propos, mais il a découvert qu’il s’agissait d’une rare voiture de course d’usine du groupe 4 De Tomaso Pantera et l’a achetée ici toute son histoire. Comme toujours, Marcel Schaub a essayé quand il était intéressé par la De Tomaso GT5 offerte en Allemagne, Il savait entre-temps que le coupé rouge était équipé d’un V8 Chevrolet de sept litres au lieu du petit moteur Ford d’origine, ce qui aurait dû être une autre raison pour Schaub lorsque le concessionnaire a également mentionné au téléphone que la voiture avait “des trous si étranges dans les seuils de portes”, L’expert automobile suisse et propriétaire d’un atelier indépendant pour voitures de sport classiques exclusives s’est cependant réjoui de cette nouvelle : il a visité la Pantera, a trouvé encore plus de trous et l’a achetée sur place, D’autres indications telles que le col de remplissage du réservoir décalé de gauche à droite, les capots avant et arrière en aluminium et le battement improvisé d’un numéro de châssis ont permis d’en tirer des conclusions claires : Cette De Tomaso Pantera de 1980 avec une machine Chevy implantée plus tard est l’une des 14 voitures de course du Groupe 4 avec le châssis original numéro 2263, qui ont été construites en usine sur une voiture de course du Groupe 4 avec le châssis original numéro 2263, mais qui a été transformé en 8263 et nouvellement installé. cette étrange Chevy-Pantera, qui était en fait une voiture de course, se gare devant le garage du nouveau propriétaire Schaub nous montre les trous dangereux et la Chevy-V8 géant, pour son installation les supports de moteur ont été déplacés vers l’arrière “En fait ils devraient même connaître la voiture”, nous étonne son propriétaire pendant l’inspection “Il était en 1986 sur huit côtés dans la voiture de sport, où il a excité avec son 500 HP et l’aile arrière gigantesque beaucoup d’attention” Le et encore un spoiler plus petit Schaub a dévissé avec son De Tomaso Pantera, cependant, immédiatement sur une table dans le jardin d’hiver lumineux déjà les documents les plus importants et documents se trouvent, Et c’est une histoire vraiment presque incroyable, qui commence par le fait que “le pilote suisse Herbert Müller, assez connu, a commandé une des nouvelles voitures du Groupe 4 Pantera de De Tomaso” : Müller voulait se mesurer à Corvette dans la catégorie GT aux 24 Heures du Mans en 1972, Ferrari et Porsche Le classement en course du Groupe 4 a permis des changements profonds sur le modèle de série tels que des roues et passages de roues plus larges, des modifications du châssis, des freins et des boîtes de vitesses renforcés ainsi que le réglage classique du moteur sans suralimentation de cette De Tomaso Pantera : Selon Schaub, environ 350 PSR Müller n’a pas reçu le Coupé De Tomaso Pantera qui était prévu pour lui, faute de temps, La Pantera de Müller était plus rapide que l’ensemble de la compétition GT et courait à une vitesse incroyable de 302 km/h sur la légendaire ligne droite des Hunaudières – sans le spoiler avant et arrière Modena, qui n’avait pas encore été approuvé par le règlement, on aurait été ravi, Schaub nous raconte et nous montre une publicité De-Tomaso qui annonçait le record du tour de Müller au Mans pour le nouveau Group 4 Pantera, mais les 1000 kilomètres de Monza n’avaient pas encore eu lieu dans la course des 24 heures, Dans la course sous la pluie, le De Tomaso Pantera a mené la classe GT, mais s’est retiré après un accident avec des dommages corporels et une suspension de roue défectueuse dans le coin avant droit, comme le montre la photocopie d’une lettre dans laquelle le coureur décrit le déroulement de l’accident ; un certain Leandro Terra avait dirigé sa Ferrari Dino 206 S “sans aucune raison soudainement à gauche, moi exactement brusquement devant la Pantera”, “La courte carrière de course de 2263 était déjà terminée “La De Tomaso Pantera fut ramenée à l’usine, mais non réparée, mais utilisée comme magasin de pièces détachées”, rapporte son propriétaire actuel
Les photos de l’année 1979 montrent la carrosserie à peine couverte, sans roues, qui peut être vue clairement sur elle : le numéro de départ 41, avec lequel Müller était sept ans auparavant sur la route à Monza Fin 1979, De Tomaso a décidé de construire à nouveau une voiture de route de l’ancien pilote du Groupe 4. les travaux ont été repris par l’entreprise de carrosserie Europa à Modena Schaub qui existe toujours nous montre une facture du 8 mai 1980 adressée à De Tomaso concernant une “Vettura Pantera 8263 Gr4 rossa” C’est l’ex-Müller voiture, Pour preuve, Schaub nous montre le cahier de travail pour la reconstruction de son De Tomaso Pantera, qui porte à l’extérieur la mention manuscrite “ex Müller” : avec une nouvelle technologie, un nouvel intérieur, la climatisation et de l’encre de carrosserie, l’ancienne voiture de course est finalement arrivée à Stuttgart, où elle a été livrée le 8 octobre 1980 sous le nom De Tomaso Pantera GT4 à l’importateur Armin Fischer dans la Plieninger Straße, non pas en tant que voiture neuve, mais en tant que véhicule de démonstration, pour la De Tomaso relativement modeste 35500 Mark facturée Le prix de vente aurait pu être environ deux fois plus élevéLe De Tomaso Pantera avait plusieurs propriétaires en Allemagne L’un d’eux avait le Chevy-V8 installé aux Supervettes à Neu-Isenburg En outre, on a adapté le Coupé avec un spoiler tout autour au look Pantera GT5 tonnerre, dans laquelle Schaub a finalement acheté la voitureLe propriétaire actuel va bien sûr ramener sa De Tomaso Pantera à la mince, rouge-noir état d’origine de 1972 avec un V8 Ford correspondant. une voiture Matching Numbers pourrait être difficile, mais la joie est grande : “Il n’y a que 14 Pantera Group 4 au total, qui sont très populaires auprès des collectionneurs – et l’un d’eux m’appartient”.