Voiture ancienne

Princesse Dianas Jaguar XJ-SC Cabriolet

17Views

Princesse Dianas Jaguar XJ-SC Cabriolet

Princesse Dianas Jaguar XJ-SC Cabriolet 2

En rallye dans la chasse V12 de Lady Di

Toutes les voitures dans le domaine de la Silvretta Classic ont une histoire de vie particulière – mais cette Jaguar a aussi un propriétaire précédent très spécial : Michael Schröder, éditeur de Motor Klassik, a conduit la Silvretta Classic dans une Jaguar XJ-SC V12 Cabriolet, qui appartenait autrefois à Lady Di, the Princess of WalesBreit, lang und schwer – la première impression est tout à fait fausse : une telle impression automobile puissante est déjà numéro deux : Malgré la taille du coupé sport, l’habitacle est étonnamment exigu Malgré la taille du coupé sport, un puissant tunnel de transmission s’empile entre les membres de l’équipage, et vous ne savez pas vraiment où vos pieds vont Pendant les trois prochains jours, cette voiture élégamment meublée sera la maison du pilote Christian Bangemann, directeur RP Jaguar Land Rover, et moi comme son copilote Que nous aimons spontanément le plus Jaguar ? Bien sûr, l’impressionnant moteur V12 sous le capot long : avec 295 ch, l’un ou l’autre concurrent pourrait facilement disparaître dans le rétroviseur des montagnes du Montafon ou sur la longue rampe ouest du Flüelapass de 2383 mètres de haut, qu’il existe des véhicules plus adaptés à un rallye sur de petites routes de montagne que ce puissant coupé – mais la dignité que dégage une telle XJ-SC V12 est déjà une classe à part, surtout lorsqu’il s’agit d’un modèle spécial unique, fabriqué en 1987 pour la Princesse Diana Today, sa voiture porte le numéro 107 – bienvenue sur la Silvretta Classic 2015 !Jaguar présente la XJ-S comme le successeur de la légendaire E-Type Le nouveau coupé 2 + 2 porte sous son capot le puissant V12 de son prédécesseur, mais le design se polarise Il faudra un certain temps avant que la Jaguar XJ-S réussisse à sortir de l’ombre de la E-Type – en tout cas, il faudra attendre 1983 pour que Jaguar lance ce modèle sur le marché en cabriolet, ou que le groupe pense initialement être le cas : La version ouverte, appelée XJ-SC, est un modèle Targa avec deux parties de toit amovibles et une lunette arrière rabattable derrière l’étrier fixe, qui n’a jamais vraiment pu être prise en main par les clients, qui ne voulaient pas attendre si longtemps une décapotable à part entière – que Jaguar a finalement présentée en 1988 : la XJ-S ConvertibleHowever, Lady Di, Princess of Wales, n’avait toutefois pas envie d’attendre si longtemps : A l’origine, la Dianas Jaguar XJ-SC n’était conçue qu’en tant que biplace, avec deux sièges arrière rééquipés pour les jeunes princes William et Harry, mais ce n’est bien sûr pas la seule mesure de conversion : “Pour protéger les deux garçons, le toit pliant derrière le support Targa a été remplacé par une partie fixe” explique mon conducteur.Dans le cas de la Jaguar, deux entretoises veillent à ce que le capot arrière reste largement ouvert pendant le trajet, de sorte que la chaleur du V12 puisse être mieux évacuée du compartiment moteur, qui est en fait beaucoup trop étroit (le capot reste fermé, bien sûr). Vous le découvrirez dans l’avant-dernier numéro de Motor Klassik, qui sera disponible aux kiosques à partir du 19 août :