Voiture ancienne

Rapport de conduite Jaguar E-Type Lightweight

16Views

Rapport de conduite Jaguar E-Type Lightweight

Rapport de conduite Jaguar E-Type Lightweight 2

Comment conduit une voiture ancienne neuve ?

Le E-Type Lightweight est légendaire, rare et convoité 52 ans après la fin de la production Jaguar augmente le nombre d’unités de 50 pour cent – avec les voitures nouvellement construites Cela rend le Lightweight à peine moins rare, car il ya alors 18 unités au total – mais les retardataires conduire mieuxAprès le châssis numéro 850669 du légendaire Lightweight commence le grand écart Puis suivre les pages vides dans le livre minutieusement tenu des numéros de série de tous les modèles Jaguar avant de continuer régulièrement avec le numéro 850676 Maintenant finalement cet écart est fermé : 52 ans plus tard, Jaguar produisait les six Lightweights manquants – dans leurs spécifications d’origine – le défi était de créer une image aussi précise que possible sans les formes et outils contemporains afin d’obtenir des données aussi précises que possible, Sur la base des données recueillies, un prototype a été créé, qui a de nouveau été démonté et ses parties de carrosserie ont servi de modèle pour fabriquer les outils Les 12 Lightweights construits jusqu’à présent n’étaient pas les mêmes entre eux, leur côté droit étant différent du côté gauche Aujourd’hui, cependant, il est interdit en soi, La deuxième édition du Lightweights est la première usine de Heritage, une division de Jaguar Land Rover Special Operations située au siège historique de Browns Lane à Coventry, à être assemblée dans une zone du nouvel atelier, qui n’est qu’à quelques centaines de mètres des emplacements d’origine des années 60 Ici, les modèles Jaguar classiques sont également en cours de restaurationL’énorme dépense explique aussi le prix de plus d’un million d’euros selon les spécifications Jaguar aurait eu environ 100 demandes malgré cette somme exorbitante Maintenant les six types E vont aux clients qui vont également les utiliser en sport automobile, Après tout, les Lightweights nouvellement construits devraient être beaucoup plus précis à conduire en raison de leur carrosserie déchargée et de la suspension de roue vierge seulement.Mais la FIA n’a aucun scrupule à se réjouir du retard de 52 ans dans l’achèvement de la série Lightweight, tandis que le numéro 13 a été complété et fonctionne au chaud à côté du Circuito de Navarra en Espagne, offrant, comme ses douze prédécesseurs, une arceau de sécurité comme la protection la plus essentielle en cas d’accident, C’est pourquoi la jambe gauche pénètre d’abord dans l’espace à peine disponible entre le siège et le volant en bois, trouve enfin un moyen de s’en sortir et le reste du corps suit un peu perplexe et indécis, où le port du casque n’améliore pas la situation Avec la taille moyenne de l’Europe centrale, l’homme est déjà strictement parlant trop grand pour la voiture de course E-Type Qui compte le yoga parmi ses passe-temps, a encore une chance, Le siège du conducteur sans dommage au dos est grimpéL’homme est assis dans un cabriolet avec toit rigide – à l’époque pas inhabituel dans les châssis de sport automobile et la carrosserie, y compris les portes, couvercle de coffre, toit rigide et capot sont en aluminium Les modèles en acier de la E-Type se traduit par un gain de poids de 114 kg Les opérations spéciales est particulièrement fière d’utiliser les mêmes rivets que dans les années soixante ; Ils proviennent de l’industrie aéronautiqueAuthentique aux directives pour les voitures de course longue distance, il y a un démarreur, mais il faut d’abord réveiller la pompe à carburant à l’aide d’un interrupteur à bascule, puis la clé de contact peut être tournée à une vitesse inattendue le moteur 3,8 litres démarre en flèche Quand l’accélérateur se relâche, il réagit spontanément, indiquant une masse relativement faible sur le volant d’embrayage avec le volant. La base du moteur est le 3,8 litres, au numéro 13, un système d’injection mécanique Lucas prend en charge la préparation du mélangeStramm débraye l’embrayage, mais n’a pas l’agressivité mordante des disques frittés des embrayages de compétition actuels Néanmoins, il faut faire attention à l’accélérateur et le laisser traîner relativement longtemps Le premier rapport monte à 80 milles, soit près de 130 kmh
Comme les 380 Nm ne sont disponibles qu’à 4500 tr/min et les 340 ch à 6200 tr/min, il faut garder le six cylindres en ligne de bonne humeur, d’autant que le système d’injection Lucas n’aime en fait que deux états : Sachez également qu’aucun système hydraulique ou même servo-moteur n’aide Le Lightweight freine uniquement avec la puissance des mollets droits et en partie avec la puissance de l’orteil, car le talon doit donner des accélérations intermédiaires lors du passage des rapports Il prend quelques courbes, Dans le meilleur des cas, vous relâchez à nouveau le frein au point de virage, vous tournez autour de l’apex avec de l’élan et vous frappez à nouveau fort sur l’accélérateur, vous n’avez pas à vous inquiéter d’une rupture de l’essieu arrière – les 380 Nm sont plus doux et les 340 PS développent plus de volume que la propulsion : La conduite s’accompagne d’activités mécaniques auxquelles vous n’êtes tout simplement plus habitué dans les voitures de sport d’aujourd’hui : On sent littéralement le danger sous forme de vapeurs d’essence. La connaissance de la construction est suivie par la clarté, que rien ne devrait aller de travers que le réservoir plein se trouve presque sans protection dans le coffre qu’en cas de collision frontale, le moteur six cylindres en ligne coulisse vers l’intérieur et que la tête se pose probablement sur le cadre du pare-brise, ce qui augmente le respect des performances des pilotes courageux des années 60 qui, contrairement à une voiture de course restaurée, on peut vivre le comportement routier contemporain dans cette fidèle reproduction sans altération, est le plus grand charme que les six poids légers construits ultérieurement ont à offrir