Voiture ancienne

Biographie Paul Pietsch 2e partie

13Views

Biographie Paul Pietsch 2e partie

Biographie Paul Pietsch 2e partie 2

L’éditeur

La Seconde Guerre mondiale, qui commença quelques semaines plus tard avec l’invasion de la Pologne par la Wehrmacht allemande, ne laissa aucun sport automobile à Paul Pietsch, qui fut enrôlé dans l’armée le 2 janvier 1940 et dut partir à la guerre ; après son retour de la guerre et deux blessures et captivité, Pietsch commença sa deuxième carrière comme éditeur en 1946 : Ernst Troeltsch et Josef Hummel Les trois hommes partagent toujours leur enthousiasme pour la course automobile, se livrent à de vieux souvenirs et développent avec le temps une vision : Nous faisons un magazine automobile ! Au milieu de l’année 1946, le projet du premier magazine automobile est prêt et le trio remet un livret d’échantillons imprimé au bureau militaire français de Baden-Baden, responsable des licences des organes de presse, après des mois de dures négociations avec le gouvernement militaire français (“Il n’y aura jamais plus autant de voitures en Allemagne”), En décembre 1946, la revue “DAS AUTO” est publiée pour la première fois avec un tirage de 30000 exemplaires et 36 pages, précurseur de l’automobile et du sport, et à partir de juin 1947, la revue “DAS AUTO” est publiée chaque mois en raison de la forte demande ; Le succès économique de la maison d’édition ouvre en fait la voie au sport automobile pour Pietsch en 1950, il débute dans la Veritas RS bleue de son ami Josef Hummel et montre dès son premier départ qu’il n’a rien oublié pendant les onze années de l’interruption imposée : Le 11 juin 1950, Pietsch remporte la course de l’Eifel au Nürburgring dans la catégorie des voitures de sport jusqu’à 1,5 litre 1950, il remporte également le championnat allemand des voitures de sport et en 1951 le championnat allemand des voitures de course, mais le succès en course ne dure cependant pas longtemps : Après le départ de Josef Hummel et le décès inattendu de son ami et associé Ernst Troeltsch, Pietsch reprit la maison d’édition en 1956 et en fit progressivement la plus grande maison de magazines spécialisés en Europe : Pietsch complète le portefeuille d’édition avec des magazines dans les secteurs de l’automobile, du sport et de l’art de vivre, s’étend à l’international et fonctionne jusqu’à l’âge de 65 ans comme gérant de Motor Presse Stuttgart Fin 1976, Pietsch se retire des affaires quotidiennes de la maison d’édition Il reste pendant 20 ans encore étroitement associé à la société comme président très actif du comité consultatif et influence toujours sa fortunePaul Pietsch décède le 31 mai 2012 à Titisee-NeustadtParth 1 de sa biographie Vous trouverez