Voiture de sport

Porsche Cayman R dans Supertest

23Views

Porsche Cayman R dans Supertest

Porsche Cayman R dans Supertest 2

R-folg-story as a 911-scare

Le Supertest de la Porsche Cayman RLa légendaire Porsche 904 Carrera GTS, ancêtre de la Porsche 904 Carrera GTS, n’est autre que la légendaire Porsche 904 Carrera GTS. Outre le concept du moteur central, les deux modèles sont unis par la recherche du poids le plus léger possible – et donc de performances sportives exceptionnellesLa Porsche Cayman, version coupé du Boxster Porsche de base, C’est pourquoi la plupart des propriétaires de 911, qui ne sont pas très conscients de la tradition, se préparent aujourd’hui à prendre d’assaut les 911 bastions classiques en version R. Comme la version R l’a déjà montré, la voiture de sport est capable de mettre toutes les 911 à l’ombre en termes de dynamique de conduite au Small Course à Hockenheim – sauf les modèles GT3 et GT2 spécialement conçus à cet effet, bien sûr : S’agit-il d’une première indication de la part de Porsche que deux systèmes sont égaux ou que les privilèges ne sont accordés que pour une durée limitée – jusqu’à ce que la nouvelle Type 991 911 soit en mesure d’adapter à nouveau les conditions ? Si vous regardez le prix de la voiture de sport biplace à moteur central R dans la version testée – 94427 euros – les différences de classe sont également presque éliminées. d’un point de vue technique, il n’y a aucune raison de regarder la fraction du moteur central avec fierté dans le coin arrière de la 911 : En termes de répartition de la charge par essieu et par roue, le concept du moteur central présente un net avantage en termes de conception et de construction, La Porsche Cayman R dans la version individuelle Supertest-version suit le principe logique “plus petite taille et moins d’équipement égale moins de poids”, mais, involontairement, avec une stratégie quelque peu douteuse L’utilisation de composants légers et l’abandon des caractéristiques de confort se traduit par – la Porsche Cayman R dans la version individuelle Supertest- est une L’élimination de série des systèmes de climatisation et de radio, y compris un système de navigation, est estimée à 15 kg Une réduction de poids de 15 kg est également obtenue par les portes en aluminium au lieu des portes en acier Les sièges baquets sport légers améliorent non seulement le soutien latéral du châssis dans les virages, Les jantes légères spéciales ne pèsent pas plus de 40 kilogrammes au total Dix autres kilogrammes peuvent être économisés par ceux qui ajoutent la batterie lithium-ion optionnelle – coûtant 1904 euros – à la liste de commande. les panneaux de porte réduits sans compartiments de rangement – mais équipés de boucles rouges pour ouvrir la porte, L’élimination du couvercle de l’instrument ainsi que l’élimination des porte-gobelets complètent l’ensemble de construction légère du modèle R avec d’autres petites mesures individuellesNominalement, le potentiel d’économie par rapport à la Porsche Cayman S base est de 55 kg dans le Supertest Malgré cela, les poids des deux candidats supertest diffèrent seulement par un décevant 20 kilogrammes. Le désir de réduire la masse n’est pas allé si loin chez les configurateurs de la Porsche Cayman R, malgré leurs ambitions de conception légère, qu’ils aimeraient se passer de la climatisation, du système de navigation et de la peinture métallique à cœur léger, mais un éclairage au xénon et en virage absolument recommandable, qui ne nuit pas directement à la dynamique de conduite, mais qui convient également pour contribuer au plaisir de conduite et à la sécurité Ceci s’applique également sans restriction à la boîte de vitesses PDK à sept rapports de 3148 Euro, qui coûte cher, et ce indépendamment du malheureux fait, Avec “Class despite (additional) mass”, le passage au chapitre dynamique de conduite peut être écrasé, ce qui, indépendamment des poids supplémentaires à bord de la Porsche Cayman S, peut au moins réjouir tous ceux pour qui le plaisir de conduire se situe essentiellement de ce côté-ci de la limite des 300 km/h et qui – très important – dans le sens du contexte formulé au départ, indépendamment des contraintes de classe et d’image, est dans l’intérêt des résultats.
Même si la Porsche Cayman R ne peut rivaliser avec les héros actuels du monde de la voiture de sport, ni en termes de vitesse de pointe, ni en termes d’accélération, il n’y a aucun doute sur sa dynamique de conduite et son assurance, la légèreté d’être est pour ainsi dire inhérente au système, avec un poids de 1385 kg pour Supertestwagen (1385 kg),Le boxeur six cylindres de 4 litres, 330 au lieu de 320 ch, révèle un tempérament qui se situe subjectivement bien au-dessus de la valeur nominale Ceci est dû en grande partie à son système de contrôle moteur modifié, qui peut encore augmenter la réponse sensible bien connue du “petit” moteur boxeur. Difficile de croire à quel point ce moteur sportif augmente facilement et velouté en tours dès que la pédale d’accélérateur est même actionnée. Le gain dans la Porsche Cayman R est également indiqué dans un son moteur stimulant, qui, surtout en combinaison avec le système d’échappement sport optionnel – supplément de 2154 euros – révèle l’allure de la course, mais sans être perçu comme trop fort par les occupants ou les témoins extérieurs de cette Porsche encore rare. en mode dépassement, le contrôle moteur génère les ronces d’échappement habituelles des moteurs de course, C’est un plaisir d’explorer les vertus adorables du boxeur six cylindres sous toutes leurs facettes, avec le soutien perfectionné de la boîte de vitesses à double embrayage, c’est facile pour ce moteur, La Porsche Cayman R de Supertest termine le sprint à 100 km/h en 4,6 secondes, soit sept dixièmes de seconde de plus que la version S lors du dernier essai Jusqu’à 200 km/h, le delta entre les deux versions Porsche Cayman passe à 1,7 seconde : 16,9 secondes pour la R ; 18,6 secondes pour la version “S” Malgré toute la sportivité qui s’exprime dans le groupe motopropulseur et dans le châssis doté de tous les talents de la dynamique de conduite, la Porsche Cayman R est avant tout la plus calme de ce côté-ci des limites de la dynamique de conduite, elle n’aime pas la vie quotidienne banale, elle n’attire pas l’attention du conducteur : Les deux compartiments à bagages et le rangement sous la lunette arrière sont dans leur réceptivité pratique un bien que peu de voitures de sport ont sous cette forme, Comme déjà mentionné, la Porsche Cayman R extrêmement maniable et facile à manier avec un temps au tour de 112,4 minutes à Hockenheim est en mesure de surpasser tous les modèles 911 997 de la génération 997 jusqu’à et y compris la Carrera GTS si cet affront à l’icône 911 va continuer comme indiqué après le passage au modèle 991, La Porsche Cayman R de la Supertest, qui a atteint son plus haut niveau intermédiaire dans le Supertest, se consolide également avec les modèles à moteur central, tandis que la Boxster et la Cayman auront également un nouveau modèle à partir de 2012, avec lequel la course interne entamera une nouvelle fois une nouvelle manche, n’est que trop logique compte tenu de l’opposition plus forte des camps de groupe en compétition, d’autant plus que – comme mentionné au début – le concept de moteur central n’a pas pu se développer comme il se doit du point de vue technique dans l’ombre d’un concept de moteur arrière élevé au trône Il va presque sans dire que la Porsche Cayman R fait également une apparition respectable au test sportif le plus respecté du monde avec un temps au tour de la Nordschleife du Nürburgring
Bien que les pneus standard de la Porsche Cayman R- Bridgestone Potenza RE50A en 23535 ZR 19 à l’avant et 26535 ZR 19 à l’arrière – ne puissent être explicitement attribués au segment des pneus sport pur-sang, le Supertest présente un potentiel considérable à cet égard,35 g Cependant, la plage de valeurs limites, qui est essentiellement déterminée par les pneumatiques, n’est pas toujours exempte de petits moments de choc qui surviennent dans l’esprit du conducteur, en particulier lors des changements de charge, du moins lorsqu’il n’est pas préparé à les subir, que l’arrière pousse un peu trop et très brusquement vers l’extérieur, rappelant au conducteur d’effectuer des virages complets avec une position d’accélérateur raisonnablement constante, la Porsche Cayman R ne bénéficie d’une stabilité de conduite à 100% que sous charge – les essais avec Conti ForceContact de la même taille ont donc non seulement permis d’élargir légèrement la plage limite, Le chrono Nordschleifen de 810 minutes réalisé avec Bridgestone pourrait être réduit de quatre secondes dans les mêmes conditions avec la Conti, un pneu sport, qui veut encore sérieusement se défendre contre l’élimination des différences de classe face à de telles performances ?Le modèle R, avec un temps au tour Nordschleife de 810 minutes dans le Supertest, contrebalance la Porsche Cayman S de base de départ par un comportement de conduite en douceur de sept secondes comparable à celui d’une véritable voiture de sport – plus encore : l’excellente maniabilité permet une approche presque sans souci de la zone limite Une inclinaison à rouler ou à se lancer n’est pas visible, mais l’agilité est non seulement inspirante pour cette raison La durée avec Conti Force Contact : 806 minutesErritantes notes de test sur l’apparence de Hockenheim de la Porsche Cayman R : “Sportif légendaire : pratique, sociable, chic – et super rapide” Avec le temps au tour de Hockenheim dans le Supertest de 112,4, le sportif de 1385 kg à moteur central contrecarre toutes les variantes Carrera, sauf les modèles GT Malgré la maniabilité extrême, la Cayman R est silencieuse aux limites – et les pilotes le sont également : Les pneus Bridgestone de série sont à la hauteur du talent sportif de la Cayman R La stratégie de changement de vitesses de la transmission PDK adaptée à la “R” assure des changements de vitesses à peine perceptibles, notamment dans le programme “Sport Plus” Avec l’aide du Launch Control, des valeurs d’accélération pouvant atteindre 4 tours peuvent être atteintes sur la Porsche Cayman R. La fonction “Launch Control” permet de doter le Cayman R de nombreuses possibilités de passage des vitesses,Le système de freinage de série avec disques en acier affiche de manière fiable les meilleures valeurs jusqu’à 11,5 ms², ce qui correspond à une distance de freinage de 134,2 mètres à partir de 200 km/h. Les mesures aérodynamiques sur la carrosserie de la Porsche Cayman R – lèvre avant plus prononcée et aile arrière fixe sur le couvercle du coffre – ont été réalisées, Selon Porsche, la portance a été réduite de 15 % sur l’essieu avant et de 40 % sur l’essieu arrière. Selon Porsche, l’effort de traction n’est pas un problème avec la voiture d’essai Le Potenza RE050A de Bridestone monté de série sur la Porsche Cayman R s’avère être un bon compromis avec un bon grip sur le sec, au moins pendant une courte période.Propriétés Avec la Conti Force Contact dans le même format testé dans le Supertest, il existe une tendance à des accélérations latérales plus élevées dans les pas de sous-virage sont absolument étrangers à la Porsche Cayman R, qui est doté de caractéristiques de braquage fantastiques : Au début, il n’est pas facile de trouver le bon compromis, car le conducteur est constamment confronté à une légère poussée vers l’arrière en raison du changement rapide et imminent, La Porsche Cayman R garde une trajectoire fiable même à vitesse maximale en traction constante La Porsche Cayman R garde une trajectoire constante Cependant, si vous jouez avec la pédale d’accélérateur et provoquez ainsi des changements de charge inutiles, vous ne devriez pas être surpris de voir un essieu arrière sortir de sa trajectoire L’athlète agile du moteur central, grâce à la direction parfaitement fonctionnelle, n’a – à condition de posséder un talent pour conduire – aucune sorcellerie à rattraper
Seules quelques voitures de sport ont un caractère aussi transparent que la Porsche Cayman R. L'”agilité” autour de l’axe vertical, dont on dit qu’elle est basée sur un concept de moteur central – surtout lors des changements de charge – est un peu plus prononcée sur sol mouillé, La qualité de contrôle de l’ABS et de l’ESP témoigne d’un haut niveau d’art du tuningAvec le logo “Porsche” sur les jupes latérales et le “R” en annexe, le modèle Cayman le plus chaud est en compagnie sportive exclusive, Il était temps que la Porsche Cayman puisse faire sa marque telle qu’elle est aujourd’hui et telle qu’elle se situe au niveau des différentes variantes de la 911 en termes de dynamique de conduite, Le fait que la Porsche Cayman R, malgré toutes les astuces d’équipement de la Supertestwagen, puisse servir de modèle à toute une industrie en termes de poids n’est certainement pas préjudiciable à son avenir vita Comme “R”, la Porsche Cayman au résultat Supertest-est peu susceptible de courir le risque d’être encore sous-estimée