Voiture de sport

Chevrolet Camaro 6.2 V8 et Ford Mustang 5.0 V8 dans le test

6Views

Chevrolet Camaro 6.2 V8 et Ford Mustang 5.0 V8 dans le test

Chevrolet Camaro 6.2 V8 et Ford Mustang 5.0 V8 dans le test 2

Voiture de sport Buget en duel

Réduction de taille, hybride, électrique ? Pouvez-vous faire Mais : Où est le boeuf ? Messieurs, plantez vos fesses dans la Camaro ou la Mustang Démarrez le huit cylindres et amusez-vous pour peu d’argent Nous avons testé quelle voiture de sport pour peu d’argent apporte le plus amusant Yee-haw !Commencez par un tremblement de terre, puis augmentez lentement : Cela, a dit un jour le patron du studio Sam Goldwyn, était la recette parfaite pour un film à succès. Les créateurs de la nouvelle Goldwyn ont lu leur GoldwynHas à peine appuyé sur le bouton de démarrage, est alarmant dans le parking souterrain Wrathful sound waves blaze against the walls and leave around the adherence of the paint – oh, what do I say ? craignant pour la résistance du béton lui-même Que la Ford démarrera quelques mètres plus loin sur la route sera complètement en dessous du favori de son voisin de départ à froid favori n’est même pas la Mustang, qui semble à mi-chemin à côté de Chevrolet à jambes larges Bad Guy, mais alors que c’est le premier à donner l’animal avant de trouver un ralenti presque invisible, la Mustang est exactement comme cela : anCe n’est pas dû au déficit de cylindrée de la Ford de cinq litres par rapport à la Chevrolet de 6,2 litres, ce qui est historiquement correct comme le V8 Small-Block La Camaro n’explique la vision américaine des choses que de manière chemise manches, comme prévu par le marketing : Turbo ? Compresseur ? Alors que la Chevy-V8 est un quatre arbres à cames en tête intelligemment conçus, la Chevy-V8 – salut à la Corvette donatrice d’organes – avec ses 453 chevaux, il domine toujours la Ford (421 chevaux) tout comme il dépasse le couple : Avec ses 530 Newton mètres et ses 421 ch, la Ford a naturellement tellement de viande sur les os que tous les concurrents européens de cette catégorie de prix ont l’air de légumes flétris : Jusqu’à 100 kmh c’est 0.4 secondes de retard (5.0 au lieu de 4.6 s), jusqu’à 200 kmh plus de deux au-delà des 250 kmh la Camaro est de toute façon seule, car ici la Mustang de Den Camaro laisse courir Chevrolet 290 kmh, mais vous n’avez pas à avoir le plaisir tous les jours : D’une part, le capot commence à vibrer comme le capot de 200 kmh, d’autre part, les joints transversaux dans les courbes rapides de l’arrière provoquent des troubles, tandis que la Mustang tire simplement son cheminPower sont tous deux fatigués, sans être confondus car si le V8 de la Camaro 62, malgré la culture actuelle, semble toujours aussi violent qu’un plouc irritable, Ford a construit la Mustang un moteur d’allure presque européenne avec une belle réponse et jusqu’à 7000 tours atteignant la joie de tourner Et au lieu de la Chevrolet Camaro sonne un son de huit cylindres presque doux, qui aurait aussi pu être composé à MunichSans cylindrée et moins de puissance égale moins de consommation ? Désolé, Mustang-Guys, c’est une facture de laitière, Chevrolet enlève simplement quatre cylindres de la Camaro-V8 à une vitesse constante, ce qui fonctionne discrètement dans une direction ou dans l’autre – et efficacement en plus, la Chevrolet accordée pour Super Plus est un remarquable 0 sous la Ford Mustang 50 en consommation test,8 litres (12,3 au lieu de 13,1) En croisière, les deux coupés sont suffisants pour environ 9 litres – après tout, le système automatique à huit niveaux permet aussi à la Camaro d’économiser du carburant, Elle se trompe souvent, cependant, même avec une légère accélération à travers les nombreux rapports, rétrograde inutilement ou réagit aux commandes sur le basculeur du volant en cliquant à bon marché, plutôt somnolent : Le levier de vitesses court nécessite – surtout de la cinquième à la sixième – une main ferme et laisse le moteur tomber dans un trou profond : La vitesse la plus élevée est si longue qu’en dessous de 160 km/h, aucune accélération significative n’en ressort Celui qui veut profiter de la pleine puissance et éventuellement rester sur la Chevrolet Camaro, doit de facto s’entendre avec cinq vitesses et essorer constamment les cinq litres de la ligne droite ne sera vraiment amusant avec ces héros occidentaux
Après quelques virages de plus en plus courageux, les deux voitures ont un sentiment de familiarité et de sécurité : la Camaro neutre peut être lancée encore plus effrontément dans les virages sur une piste plate que la Mustang, qui titube encore plus, est dans des mains expertes à la danse du pylône, mais toujours un peu plus rapide que la Chevrolet Camaro Mag, dont le châssis Magnetic Ride (2000 Euro) possède même les amortisseurs les plus adaptatifs et lit la chaussée 1000 fois par minute, comme l’explique le communiqué de presse : Si vous lisez trop vite, vous n’obtiendrez pas tout, et c’est pourquoi de petits incrustations de rodéo sont parfois visibles sur des vagues rugueuses La Ford Mustang à amortissement conventionnel fait bonne impression – comme dans les courbes rapides des autoroutes – bien que sa direction ne soit pas aussi ferme dans la main et réagisse moins précisément depuis sa position centrale, A 180 kmh, il n’y a pas grand-chose d’autre à entendre que le bourdonnement réconfortant du V8, alors que le vent et le bruit de roulement dans la Camaro sont considérables et peuvent être gênants sur de longues distances, Alors que la Ford, par exemple, ne peut même pas se résoudre à afficher la pression d’huile ou la température de l’huile avec précision, la Chevrolet Camaro brûle un feu d’artifice d’information et est livrée de série avec affichage tête haute, avertissement d’angle mort, avertissement de changement de voie et WLAN La Ford Mustang 50 est silencieuse sur ces sujets, est presque anachronique Old School C’est pourquoi la Camaro a les phares maléfiques à l’avant Mais la Mustang est aussi la meilleure du nouvel ouest sauvageLa Camaro équipée de façon impressionnante donne le Bad Guy, mais c’est une très bonne dose Rough-cut et provocateur, mais boozy Comfort n’est pas sa grande forceLa Mustang est affûtée, plus confortable et moins dramatique Il est mieux adapté pour tous les jours Le matériel est comparativement économique